Formule 1

Actualité / GP du Brésil

Toro Rosso fâché après les déclarations de Cyril Abiteboul

Durement touchées par les problèmes de fiabilité de leurs Power Units au losange depuis la reprise, après la trêve estivale, les monoplaces de Faenza ont vu le patron de Renault Sport remettre en cause l'intégration et/ou l'exploitation du moteur français par la structure italienne. Des déclarations fort peu appréciées par Franz Tost et l'écurie "junior" de Red Bull. Et la Scuderia Toro Rosso de mettre les choses au point par voie de presse interposée.

Pour rappel, Pierre Gasly écopera de 25 places de pénalité, alors que Brendon Hartley a dû stopper ses EL1, moteur fumant. S’il écopera de 10 places de recul également, les soucis rencontrés dans la séance matinale de vendredi semblent avoir été résolus sans devoir changer d’élément supplémentaire de son Power Unit.

Voici le communiqué de l’équipe :

Articles similaires

 » En raison des récentes accusations portées dans les médias par le fournisseur du moteur de l’équipe, Toro Rosso souhaite clarifier la situation actuelle concernant les groupes motopropulseurs.

C’est une grande surprise pour l’équipe que Cyril Abiteboul ait suggéré aux médias que les problèmes auxquels Toro Rosso est confronté avec le Power Unit sont principalement liés à l’équipe, et à la façon dont le Power Unit est utilisé dans le châssis STR12.

Nous tenons à préciser que toutes les défaillances subies par Toro Rosso ne sont pas associées à la façon d’opérer de l’équipe ou à la façon dont le Power Unit est intégré dans le châssis.

Rien n’a été changé ou modifié dans cette installation durant la saison 2017, à l’exception des améliorations de refroidissement en milieu de saison. Depuis la trêve estivale, Toro Rosso a subi des pannes continuelles liées au Power Unit, et les pénalités sur la grille qui en ont résulté ont coûté à l’équipe des points et des positions au championnat des constructeurs.

L’une des principales raisons des problèmes que nous voyons est le manque de nouvelles pièces de Power Unit disponibles. Dans le cas de Toro Rosso, l’équipe doit constamment changer des pièces d’un Power Unit à un autre pendant le week-end et, à plusieurs reprises, elle est obligée de faire fonctionner des assemblages d’ancienne spécification.

La dernière course au Mexique a vu seulement deux voitures sur six terminer la course, soulignant la mauvaise fiabilité. Nous ne devons pas oublier qu’ils se battent avec Toro Rosso pour une meilleure position dans le championnat des constructeurs, comme l’a suggéré M. Abiteboul, la situation n’est peut-être pas une coïncidence, mais ce n’est certainement pas dû à la voiture Toro Rosso.  »

Alors, sabotage et campagne de dénigrement de la part de Renault qui verra son client exploiter des moteurs Honda la saison prochaine, mauvaise intégration et/ou exploitation de la part de Toro Rosso ou un peu des deux ?

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page