Oliver Jarvis parti relever un nouveau défi américain en rejoignant le Joest Racing et Mazda en IMSA, Bentley M-Sport devait trouver un remplaçant de haut niveau. Le choix de l'équipe M-Sport et du constructeur britannique s'est porté sur la révélation de la saison 2017, Jules Gounon.

L’Ardéchois, qui avait attiré les regards au volant d’une Mercedes de l’équipe française AKKA-ASP en Blancpain GT Series et au volant de la Corvette de Callaway Competition, s’était déjà vu récompenser par une titularisation dans l’habitacle de l’Audi R8 LMS soutenue par l’usine et engagée par Saintéloc Racing aux Total 24 Heures de Spa. Une épreuve que le fils de Jean-Marc Gounon a tout simplement remportée.

En 2018, Jules franchit un cap supplémentaire en obtenant un statut de pilote officiel sur un championnat complet en devenant le nouvel équipier de Guy Smith et Steven Kane. Il officiera donc au volant de la toute nouvelle Bentley Continental GT3, la deuxième voiture de l’équipe conservant son trio Maxime SOulet, Andy Soucek et Vincent Abril.

“ Je suis vraiment heureux de rejoindre Bentley en tant que pilote d’usine. La nouvelle Continental GT3 possède un énorme potentiel et je suis certain que nous pourrons décrocher de bons résultats. Je suis fier de représenter Bentley et j’espère entendre le God Save The Queen souvent sur le podium avec Guy et Steven. « 

Au programme de la nouvelle étoile montante du GT3, les Blancpain GT Series Endurance Cup et l’Intercontinental GT.

Désormais pilote d’usine, rien ne garantit que l’on verra Jules Gounon évoluer dans d’autres championnats cette saison, lui qui nous avait habitués ces deux dernières années à un certain éclectisme.