Novice en Endurance, le double champion du Monde de Formule 1 s'avoue toujours en phase d'apprentissage. Séduit par le format et le défi que représentent les Rolex 24 Heures de Daytona, le Taureau des Asturies est prêt à se battre sur la piste pour un bon résultat... et parfaire sa préparation en vue des 24 Heures du Mans.

Revivez les qualifications des Rolex 24 Heures de Daytona

Fernando Alonso s’est chargé de qualifier la Ligier JSP217 #23 de United Autosport qu’il  partage avec Lando Norris et Phil Hanson, hissant la LMP2 française au treizième rang sur dix-neuf voitures engagées en Prototypes. Une belle performance pour l’Espagnol qui est également le plus rapide en Ligier, 1,178 s plus véloce que la JSP217 suivante.

De quoi satisfaire le pilote McLaren-Renault : « Je pense que ce fut une bonne session pour nous. Ce fut agréable d’enfin pouvoir tourner plusieurs tours avec la voiture sans trafic. Cela nous a permis de mieux nous habituer à la voiture sur ce tracé. Nous devons encore nous améliorer pour trouver le petit plus en termes de vitesse qui nous manque, mais globalement, je pense que nous avons fait du bon boulot. »

Endommagée plus tôt dans la journée, la voiture a été complètement réparée, les dégâts ayant principalement touché la carrosserie.

Interrogé sur l’équivalence moteur entre les LMP2 toutes motorisées par un V8 atmosphérique Gibson et les DPi, Alonso botte en touche : « Je pense que tout est assez bien organisé, et je pense que la BOP est correcte, basée sur les informations du Roar et de la saison passée. Seule l’Acura de Penske est nouvelle, donc je pense que ce devrait être équitable. »

Et de rajouter : « Je pense que nos limites sont peut-être différentes. Nous savons que les LMP2 sont toutes différentes et notre package n’est probablement pas le plus rapide, mais avec un peu de réussite, au bout des 24 heures, nous pourrons récupérer un peu denotre retard et gagner des places. Mais comme je l’ai dit, je suis heureux, nous sommes les premiers en Ligier, avec une bonne marge. Nous avons des gars au top dans l’équipe. Vous savez, Bruno Senna est champion du Monde en LMP2, et il est sur l’autre voiture de l’équipe, donc nous nous sentons compétitifs et je pense que nous avons fait le maximum. »

Au sujet de la course en elle-même, il confie : « Je savais avant de venir que nous ne disposerions pas du package le plus rapide. Mais je pense qu’il s’agit d’une longue course et que vous pouvez compenser le manque de performance. Nous sommes une très jeune équipe avec deux rookies dans la voiture, Lando et moi, et nous avons beaucoup à apprendre. Au fond, c’est une bonne chose de ne pas avoir la pression de devoir être super compétitifs et super rapides. Cela reste une course d’apprentissage. Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, mon objectif est de me préparer pour les 24 Heures du Mans. Mais je dois respecter les autres qui ont bien plus d’expérience que moi et cette course qui n’est pas à prendre à la légère. »