FIA WEC

Résumé d'essais libres / Prologue

Toyota devant sans surprise, DragonSpeed en LMP2 et Porsche en GTE

Le Prologue du FIA WEC, c'est une séance d'essais libres de 30 heures sur le circuit Paul Ricard, sans interruption. Débutée ce vendredi à 10 heures, elle s'achèvera donc à 16 heures ce samedi. Le ciel bleu et les températures clémentes sont optimales pour que les équipes réalisent des essais productifs. Rappelons que la configuration du tracé est celle sans les chicanes sur la longue ligne droite du Mistral. Si à 18 heures la journée est finie pour certains, 13 voitures sur les 35 présentes vont continuer d'arpenter la piste cette nuit.

  • LMP1
©ToyotaMotorsportGmbH

L’attrait principal de cette catégorie résidera dans la compétitivité des LMP1 privées face aux TS050 de Toyota. Tous les regards sont donc tournés vers l’écart entre les nippones et les non-hybrides. Cependant, les temps de ce Prologue ne signifient pas encore grand chose, pour plusieurs raisons. Comme toute séance d’essai, l’objectif premier n’est pas la recherche du meilleur chrono. Ensuite, la plupart des LMP1 privées effectuent leur première réelle séance d’essai, à l’instar de l’Oreca R13 du Rebellion Racing, alors que les TS050 roulent depuis 2 ans, et ne sont qu’une évolution fiabilisée de celles de l’an dernier. Il reste néanmoins à espérer que lorsque tout le monde sera prêt et que les voitures seront au maximum, l’écart sera moins grand que les 5 secondes actuelles…

A 18 heures, c’est-à-dire à la fin de la session d’essai régulière du vendredi, c’est logiquement Toyota qui domine. La TS050 #8 de Buemi et Conway s’est montrée la plus rapide grâce à un tour bouclé en 1:32.662. La #7 est reléguée à près de 2 secondes avec un temps d’1:32.665, mais elle a accompli 210 tours. Celle-ci participera à la sessions de 30 heures.

La première LMP1 non-hybride est la BR1-AER #11 du SMP Racing. Elle pointe néanmoins à 5,4 secondes de la #8. L’autre voiture du team russe, la #17, suit 2 dixièmes plus loin. Débuts honnêtes pour la Rebellion R13-Mecachrome, qui complète le Top 5 alors qu’elle n’avait effectué que 4 tours avant ce Prologue. Elle concède 5,8 secondes sur le sommet de la feuille des temps. Suivent ensuite la BR1-Gibson du DragonSpeed, la Ginetta G60-LT-P1 du CEFC TRSM Racing et la Enso CLM P1/01-Nissan du ByKolles Racing Team. Réputée fragile, cette dernière a accompli 105 tours. La R13 en a bouclé 80, contre 75 à la Ginetta et 57 à la meilleure des BR1.

  • LMP2
©FIAWEC

Les chronos sont serrés en LMP2, avec six des sept équipages qui se tiennent en 1,2 seconde. Le TDS Racing et DragonSpeed se sont échangés la première place, mais c’est la #31 de l’équipe américaine qui est en tête à 18 heures. Avec un temps d’1:40.771, Maldonado devance l’Oreca 07 du TDS Racing de 4,5 dixièmes. L’Alpine complète le Top 3.

Bonne surprise de la Dallara P217 du Racing Team Nederland en 4ème position, dans les temps des Oreca 07. Seule la Ligier JS P217 du Larbre Compétition, qui est de retour en LMP2, est à la traîne à un peu moins de 3 secondes de la tête.

  • GTE-Pro
©FIAWEC

Depuis le début de la journée, c’est Porsche qui émerge en tête de la catégorie avec a #91. La 911 RSR GTE de Lietz et Bruni a signé le meilleur temps en 1:51.650, 4 dixièmes devant les deux Ford GT #67 et #66. Le Top 5 est complété par la seconde Porsche #92 et la Ferrari 488 GTE #51.

  • GTE-Am
©FIAWEC

Porsche est aux avant-postes de la catégorie Am avec la #77 du Dempsey-Proton Racing en 1:53.515, suivie de trois autres 911: la #86 du Gulf Racing UK, l’autre voiture du Dempsey-Proton, la #66, et la nouvelle venue, la #56 du Team Project 1.

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page