L'Espagnol n'aura pas traîné à se mettre en valeur en Championnat du Monde d'Endurance. Le pilote Toyota s'est hissé au sommet de la hiérarchie dès la première séance de la saison.

6H de Spa-Francorchamps – EL1

  • LMP1 : Fernando Alonso en verve

En tournant en 1:58.392, Fernando Alonso a placé la Toyota TS050 Hybrid #8 au faîte de la hiérarchie, devant la voiture-soeur #7 qui pointe à 237 millièmes.

Troisième derrière les LMP1 hybrides d’usine, on retrouve la meilleure des LMP1 privées avec la Rebellion R13 #3 qui concède moins d’une demi-seconde, le Top 5 étant complété par la BR Engineering BR1 #10 Dragon Speed et l seconde Rebellion, toutes deux repoussées à plus de 9 dixièmes.

  • LMP2 : Maldonado bien dans le rythme

Dragon Speed qui se met en évidence en LMP2 avec Pastor Maldonado qui emmène son Oreca 07 #31 en 2:03.494, devant l’Alpine #36 et trois autres Oreca. La première non Oreca/Alpine étant la Dallara P217 #29 Racing Team Nederland, sixième en 2:04.693. La Ligier JSP217 de Larbre Compétition fermant la marche.

  • LMGTE – Pro : Ford déjà devant

Directement à l’aise sur le tracé spadois, les deux Ford GT du Ford Chip Ganassi Racing Team UK devancent le duo de Porsche 911 RSR, la #67 se distinguant en 2:15.014. Si ces quatre là se tiennent en 703 millièmes, le reste du peloton est à plus d’une seconde, avec la Ferrari #51 qui devance la BMW #81, suivies de la deuxième 488 GTE EVO #71 d’AF Corse et la seconde M8 GTE #81 de BMW Team MTEK. Fermant la marche, les Aston Martin Vantage GTE sont à plus de 2,9 secondes.

  • LMGTE – Am : Domination Porsche

Avec quatre Porsche 911 RSR – sur autant d’exemplaires au départ – aux quatre premières places, les 911 à moteur central font une entrée remarquée dans la catégorie, précédant les deux Aston Martin elles-mêmes suivies des trois Ferrari.

La plus rapide des teutonnes a tourné en 2:16.601, il s’agit de la #88 du Dempsey-Proton Racing.