Si les EL1 semblaient rassurants avec des écarts entre les Privés et les Toyota assez faible, la seconde séance l’est nettement moins. En effet, les voitures japonaises ont fortement amélioré leurs chronos, ce qui n’est pas les cas pour les LMP1 non-hybrides.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

Trois interruptions ont eu lieu : la première due à un Full Course Yellow causé par l’Oreca 07 #28 du TDS Racing, et la seconde peu après suite à un drapeau rouge provoqué par la sortie de piste de la BR1 du SMP Racing, Stéphane Sarrazin s’immobilisant dans les graviers de Stavelot. La dernière a à nouveau été causée par la #28, à cause d’un accident provoquant un nouveau drapeau rouge.

  • LMP1

Avec des conditions de piste semblables à celles de ce matin, il était logique que les chronos baissent durant l’heure trente de ces EL2. Cependant, seules les TS050 Hybrid ont amélioré la meilleure marque : la Toyota #7 a amélioré de près de 3 secondes le temps d’Alonso de ce matin avec un 1:56.172. La voiture sœur n’est pas loin puisqu’elle se trouve à moins de 7 dixièmes.

La meilleure des autres est cette fois la BR1-Gibson du DragonSpeed : Ben Hanley a réalisé un temps d’1:58.835, soit 2 secondes de plus que les LMP1 Hybrides. Elle est suivie par les deux R13 du Rebellion Racing à 2 et 7 dixièmes. Ce Top 5 est suivi des deux autres BR1 du SMP Racing et de la ByKolles.

Si le verdict final de l’écart réel entre les TS050 et le reste tombera aux qualifications de ce vendredi, la situation du CEFC TRSM Racing est plus inquiétante : les Ginetta-Mecachrome sont à nouveau restées clouées dans leur stand. La partie chinoise associée à Manor rencontrerait de gros ennuis financiers, expliquant cette situation pour le moins étrange…

  • LMP2

DragonSpeed termine cette seconde séance à nouveau en tête avec l’Oreca 07 #31, ayant signé un temps de 2:02.991. Elle est suivie à 4 dixièmes par la #37 du Jackie Chan DC Racing, et par la #26 du G-Drive 3 dixièmes encore après.

Les 4 premieres LMP2 se tiennent en moins d’une seconde.

  • GTE-Pro

Le duel Ford-Porsche se confirme en GTE-Pro. C’est à nouveau une américaine frappée de l’Oval Bleu qui domine avec la #66, mais la première Porsche, la #91, est parvenue à s’intercaler avant la seconde Ford GT. La 911 RSR est à près d’une seconde du meilleur temps d’2:13.73. La #92 suit le Top 3, devant la Ferrari #51 et l’Aston Martin #95.

BMW est un peu à la traine, puisque la #82 est à 3 seconde de la tête, derrière les deux premières GTE-Am, alors que la #81 est 3 dixièmes encore plus loin.

  • GTE-Am

Déjà à leur aise lors du Prologue et lors des EL1, c’est à nouveau des Porsche qui dominent la catégorie Am. En effet, la 911 RSR du Gulf Racing UK a pris le relais de celle du Dempsey-Proton Racing au sommet du classement. Cette dernière n’est pas loin puisqu’à 3 dixièmes de la tête.

L’Aston Martin officielle d’ancienne génération complète le Top3 devant la Ferrari du Spirit of Race et la seconde Porsche du Dempsey-Proton.

Classement – Essais libres 2