Comme attendu par Mercedes, Ferrari et Red Bull ont révélé leurs cartes et si les "autrichiennes" n'ont pu viser la pole, les italiennes ont clairement été LE principal adversaire des allemandes. Belle performance pour Charles Leclerc qui signe le quatorzième chrono quand Stoffel Vandoorne est onzième. De haute lutte, la pole tombait à nouveau dans l'escarcelle de Mercedes avec Hamilton devant Bottas.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !
  • Q1 : Nouvel exploit de Charles Leclerc et Sauber

Premier éliminé de facto, Brendon Hartley ne prenait pas part à la Q1, les mécaniciens étant encore occupés à reconstruire sa monoplace suite au crash encouru en EL3.

Sebastian Vettel tournait de suite en 1:17.806 devant Kimi Raïkkönen à moins de deux dixièmes, mettant les Ferrari directement à l’abri. Iceman améliorait en 1:17.483, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas venant s’intercaler entre les deux pilotes de la Scuderia Ferrari. Fernando Alonso tentait d’abord de passer en Q2 avec des gommes Medium. Tout le monde alignait les tours afin de prendre la mesure de la piste avec le vent ayant encore changé de direction. Vettel s’offrait un tour en 1:17.031.

Comme attendu, les Red Bull se mêlaient alors aux débats, tournant sensiblement plus vite qu’en essais libres. En fond de classement, on voyait mal comment les deux Williams et la paire de Sauber pourraient échapper à l’élimination. Pourtant, Charles Leclerc réalisait à nouveau un petit exploit avec le douzième chrono qui mettait l’un des sub-top en balance.

Les deux Haas s’affirmaient comme les plus solides derrière les  » Top Teams. Par contre, Nico Hulkenberg était piégé par la sortie de Stroll en fin de Q1 et ne pouvait faire mieux que le seizième temps, ce qui sauvait Stoffel Vandoorne et Esteban Ocon de l’élimination.

  • Q2 : Le duel Ferrari vs Mercedes lancé, Vandoorne éliminé

Les choses sérieuses commençaient enfin et les Ferrari et Mercedes affichaient la couleur en se suivant dans l’ordre Vettel, Raïkkönen, Hamilton et Bottas, l’Allemand étant le premier à tourner en 1 minute 16, les quatre étant en gommes tendres. Verstappen était alors à 4 dixièmes de Vettel, Ricciardo concédant le double au sixième rang, devant les Haas, Alonso, Sainz et Vandoorne.

Si les ténors ne pouvaient être inquiétés, la lutte pour les quatre places restantes était serrée avec les deux Haas, la paire de McLaren, le duo de Force India une Toro Rosso, une Sauber et une Renault en lice. Au final, Magnussen, Grosjean, Sainz et Alonso émergeaient, Stoffel Vandoorne échouant au onzième rang.

  • Q3 : Première ligne Mercedes devant les Ferrari 

Avec le ciel se couvrant et le vent augmentant d’intensité, les Mercedes et les Ferrari boys ne traînaient pas pour se mettre en mouvement. De manière surprenante, Vettel et Raïkkönen se loupaient un peu, voyant Hamilton devancer Verstappen, Ricciardo et Bottas, Alonso s’intercalant même entre les deux Ferrari. Grosjean, Sainz et Magnussen fermaient la marche après cette première tentative.

Hamilton et Bottas amélioraient dans leur deuxième tentative, s’offrant une première ligne 100% Mercedes avec une nouvelle pole pour le Britannique. La deuxième ligne était intégralement rouge avec Vettel qui devançait un impressionnant Raïkkönen en gommes tendres.

Comme souvent, révélateur des qualités intrinsèques de chaque monoplace, le circuit Barcelone voyait les trois premières lignes parfaitement assorties avec les Red Bull en troisième force du plateau, les Haas de Magnussen et Grosjean encadrant la McLaren d’Alonso et la Renault de Sainz.