Après Fernando Alonso, c'est un autre Espagnol prestigieux qui donnera le départ du double tour d'horloge sarthois : Rafael Nadal.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !
Habitué des visites en France au mois de juin, le décuple vainqueur de Roland Garros restera un peu plus longtemps que de coutume cette année. En effet, l’icône du tennis mondial se rendra dans la Sarthe pour y donner le départ des 24 Heures du Mans, le 16 juin prochain.
Rafael Nadal : “La France figure depuis longtemps sous les feu des projecteurs du monde du sport en juin avec Roland-garros et les 24 Heures du Mans. Je connais l’Open de France de tennis assez bien et je suis toujours fier d’y participer. C’est le tournoi le plus important de ma carrière. Cette année, j’aurai l’honneur de donner el départ des 24 Heures du Mans 2018, l’une des plus grandes courses du Monde. J’ai hâte d’en savoir davantage sur ce sport spectaculaire, sur les pilotes et toutes les personnes impliquées. Nous avons en commun l’esprit de compétition et l’habitude de relever de nouveaux défis. C’est pourquoi je suis très heureux d’avoir cette opportunité et je peux vous assurer que lorsque je me trouverai avec ce drapeau entre les mains, ce sera avec la plus grande fierté et exaltation. »
Sur le coup de 15h, Nadal agitera donc le drapeau et lancera son illustre compatriote, Fernando Alonso, sur la voie d’une potentielle victoire qui le rapprocherait davantage de son ambition du Triplé Magique Grand Prix de Monaco, 500 Miles d’Indianapolis et 24 Heures du Mans. Alonso qui l’avait succédé dans ce rôle de Starter Man en 2014.
Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest, s’est dit ravi d’accueillir Rafael Nadal : “Parce qu’il est exceptionnel dans sa discipline, qu’il est talentueux, fair-play et combatif et qu’il a suivi une trajectoire de carrière intelligente, Rafael Nadal élève encore la valeur de l’Endurance. Pour ces raisons, Nadal est un Race Starter idéal et l’ACO et le FIA WEC sont ravis d’accueillir un tel champion au Mans. Son aura joutera encore à la réputation internationale de la course. »