C'est bien connu, la phase 1 de la Nissan GT-R R35 souffrait d'une fragilité de la boîte de vitesses. Bien que cette maladie a été en partie soignée pour la version 2017 du coupé, réaliser des launch control régulièrement peut avoir de lourdes conséquences pour la mécanique.

A en croire le youtubeur qui a filmé la scène, le conducteur de cette GT-R préparée aurait décidé de faire un launch control juste après avoir démarré la voiture. A froid, et certainement habituée à ce genre de comportement, la mécanique n’a cependant pas apprécié ce dernier launch control. Comme on peut le voir sur la vidéo, une longue trainée d’huile s’est créée dans le sillage de la voiture. On peut même apercevoir quelques composants sur la route…

Pour rappel, la Nissan GT-R R35 est motorisée par un V6 3,8l développant quelques 570 chevaux. Notre essai de « Godzilla » est disponible ici.