La troisième manche de la Blancpain Endurance Series GT Cup s'est déroulée sur le circuit Paul Ricard dans le sud de la France ce samedi. Pour l'équipe Grasser Racing Team, cette course était importante et devait également être un excellent moyen de préparer le prochain rendez-vous du championnat, la course des 24 Heures du Spa. Le résultat escompté ne fut pas au rendez-vous.

Mirko Bortolotti, Christian Engelhart et Andrea Caldarelli ont de nouveau fait équipe dans la Lamborghini Huracán GT3 #63. Sous un ciel ensoleillé, au Paul Ricard, le trio a complété un vaste programme pour se préparer à la course. Bortolotti a débuté la course et est remonté du sixième au quatrième rang, montrant clairement ses intentions dès le départ.

Notre équipe expérimentée s’est concentrée sur les temps au tour, en prenant conseil auprès des ingénieurs et en choisissant le moment optimal pour effectuer le premier changement de pilote. La #63 a poussé aussi fort qu’ils pouvaient dans la nuit et étaient prêts à profiter des erreurs que les voitures mieux classées pourraient faire. Cependant, il semblait que la treizième place était tout ce qui était offert après 1000 km ce soir.

Partant de la vingt-sixième place sur la grille, la vie a été un peu plus difficile que pour la #19, après six heures de course passionnantes, Marco Mapelli, Ezequiel Perez Companc et Raffaele Giammaria ont terminé la course en se frayant un chemin en dix-septième position au drapeau à damier. Ce qui était un excellent résultat, démontrant la bonne tenue des performances des voitures jusqu’à la fin.

Cependant, c’était une histoire différente pour la voiture #82, qui a fait face à un défi difficile ce week-end. Rolf Ineichen, Franck Perera et Phil Keen avaient perdu une heure dans les boxes, essayant de résoudre les problèmes. Avec un temps limité en piste, les pilotes se sont battus, mais la trente-neuvième place était le meilleur résultat possible sur le circuit Paul Ricard.

Ce fut un épilogue frustrant pour cette course de 6h, tenue dans des conditions inhabituellement chaudes, mais l’équipe GRT peut être heureuse de son travail d’équipe, surtout lors des arrêts aux stands. Les pilotes du GRT Grasser Racing Team ont donné leur maximum, mais maintenant il est temps de préparer la classique belge, les Total 24 Heures de Spa, qui se dérouleront du 26 au 29 juillet, avec un Tes Day le 3 juillet sur ce circuit impressionnant.

© GRT Grasser

Lamborghini Huracán GT3 #63

Mirko Bortolotti: « Nous avons pris un bon départ et je suis remonté de deux places. Nous étions en P5 avec une belle performance de toute l’équipe. Malheureusement, nous avons commencé à avoir du mal et nous n’avons pas pu obtenir le résultat que nous voulions, ainsi que terminer dans les points. Évidemment, je ne suis pas très heureux et un peu déçu, mais nous allons continuer à travailler dur et nous croyons que nous serons plus forts pendant le reste de la saison « .

Christian Engelhart: « Ce fut un week-end difficile pour nous. Nous avons eu un bon résultat en qualifications et la voiture était parfaite. Nous avons également eu une très bonne position de départ pour la course et nous n’avons pas fait d’erreur pendant toute la course et nous avons poussé très fort. Malheureusement, à la fin nous n’étions pas assez rapides dans la nuit « .

Andrea Caldarelli: « Ce fut un week-end difficile et pas le résultat auquel nous nous attendions. Je pense que nous avons fait du bon boulot en qualifications, en nous hissant en sixième position. Dans ma Q3, j’avais l’impression d’avoir fait un très bon tour et la performance de la voiture était très bonne. Malheureusement, j’ai lutté un peu dans le trafic et j’ai perdu du temps, ce qui est normal, mais je pense que P3 était aussi possible. En course, nous avions un bon rythme et j’étais très content de mes deux relais mais nous sommes redescendus en P5. Malheureusement, ensuite, nous avons fait face à un autre problème avec la voiture et nous sommes descendus un peu plus loin. Je suis un peu déçu, parce que je pense que P5 était possible aujourd’hui. Maintenant nous nous concentrons entièrement sur Spa « .

© GRT Grasser

Lamborghini Huracán GT3 #82

Rolf Ineichen: « Ce fut un week-end très difficile. C’est comme si nous avions utilisé la course comme un test pour préparer la prochaine course d’endurance, ce qui est dommage. Cependant, c’est la course et c’est comme ça, alors nous attendons avec impatience le prochain week-end et nous continuerons à pousser « .

Phil Keen:« Aujourd’hui (lisez samedi, ndlr) est une journée décevante. Je pense que l’équipe a travaillé très dur et fait du bon travail. Malheureusement, nous avons eu quelques problèmes pendant la course, nous avons donc dû arrêter et réparer la voiture. Mais je pense que nous avons fait de bons progrès et j’attends avec impatience Spa. « 

© GRT Grasser

Lamborghini Huracán GT3 #19

Ezequiel Perez Companc : « La course a été difficile pour nous. J’ai fait un double relais au début et ensuite nous avons eu un problème de pression. C’était difficile parce qu’au début nous pensions que la pression des pneus augmenterait mais ils sont restés très bas donc nous avons beaucoup lutté avec la voiture. Dans le deuxième relais, nous avons pensé que nous pouvions améliorer et montrer de meilleurs résultats, mais la pression des pneus était toujours basse. Clairement c’était une course décevante pour nous. « 

Raffaele Giammaria : « Ce n’était pas la course que nous voulions aujourd’hui. Nous sommes partis de P26 et avons fini P17, ce qui est bien. Nous avons fait du bon travail, car il n’y avait aucune erreur de la part des pilotes, tous les arrêts aux stands étaient normaux aussi. En général, le rythme n’était pas particulièrement rapide, mais la constance était l’un des points clés pour nous et pour cette raison nous avons pu récupérer beaucoup de positions. Pour la prochaine course, il est très important d’être rapides car nous devons améliorer le rythme de la voiture. Les pilotes, l’équipe et les mécaniciens n’ont fait aucune erreur, ce qui est très important pour la longue course qui s’annonce, surtout quand on pense à Spa 24h. »

Marco Mapelli : « C’était une course difficile. Nous n’avions pas le bon rythme du tout, donc nous avons simplement accumulé les tours et essayé de ramener la voiture à la maison sans aucun dommage. Évidemment, ce n’était pas l’état d’esprit que nous avons habituellement en course mais je suis sûr que l’équipe comprendra ce qui n’allait pas avec la voiture, collectera toutes les informations et préparera une bonne voiture pour la prochaine course « .

Gottfried Grasser, le propriétaire de l’équipe : «Aujourd’hui, les choses n’ont pas vraiment fonctionné pour nous et c’était le maximum que nous pouvions faire après un week-end difficile. Les trois voitures étaient bonnes, cependant, la situation était similaire à Silverstone, où nous avons fait face à beaucoup de petits problèmes. Généralement, c’était une bonne course. Je suis vraiment fier de l’équipe. Cette course est toujours une préparation pour les 24h de Spa et les gars ont fait de bons arrêts aux stands, alors que nos pilotes n’ont commis aucune erreur, considérant que l’un des objectifs après Silverstone était d’améliorer nos ravitaillements, et ils ont fait un super boulot . Je suis content pour toute l’équipe, qui a fait un excellent travail. «