FIA WEC

Look d’hypercars et budget réduit pour les futures LMP1

S'abonner

BLOQUEUR DE PUBLICITE

Notre site tire ses uniques revenus de la publicité. En bloquant ces dernières, affichées pour ne pas gêner votre expérience, vous nous empêchez de développer notre entreprise. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour notre site.
La FIA et l'ACO ont communiqué sur l'avenir de la catégorie reine LMP1 en perspective du règlement 2020-21. Au programme, un look plus facilement identifiable et budget au rabais.

La FIA a donc confirmé ce que les rumeurs affirmaient depuis un moment déjà, la future catégorie reine, destinée à succéder à l’actuel LMP1, remettra au gout du jour le concept « GTP » avec des bolides dont le design sera étroitement dérivé-inspiré des Hypercars et Supercars des constructeurs, histoire de rendre les modèles plus facilement identifiables et assimilables à la marque.

Sur le plan technique et réglementaire, les détails devraient être révélés durant la semaine du Mans. Des éléments essentiels pour atteindre l’autre engagement objectivé par la FIA : la réduction des budgets.

En effet, le but serait de diviser par quatre le coût d’une saison par rapport à ce qui prévaut aujourd’hui avec les LMP1 hybrides. De quoi passer d’une centaine de millions d’euros à 25 millions environ.

En l’état, cinq constructeurs seraient intéressés par ce nouveau règlement « GTP à coût réduit » : Aston Martin, Ferrari, Ford, McLaren et Toyota. Tous ont marqué leur intérêt pour une nouvelle donne qui pourrait être commune au FIA WEC et à l’IMSA WeatherTech SportsCar Championship.

Imaginez un peloton constitué d’une dizaines de prototypes de la même veine que l’Aston Martin Valkyrie AMR… Nous sommes preneurs !

En outre, la FIA révèlera des pistes destinées à augmenter la présence de pilotes féminines et a confirmé le raccourcissement de l’épreuve de Sebring de 1500 à 1000 miles pour la présente super saison.

Certes, contrairement à ce qui avait prévalu avec les annonces grandiloquentes de 2017, la FIA et l’ACO semblent, enfin, avoir écouté les constructeurs plutôt que de se lasser aller à quelque délire technologique… Mais si les intentions sont bonnes – look d’hypercar facilement identifiable et davantage de femmes en compétition – nous sommes curieux de découvrir les règles techniques et sportives qui permettront de diviser le budget par 4 !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer