Le scénario n'aura guère évolué durant la nuit avec les mêmes concurrents jouant les premiers rôles des différentes catégories. Avantage donc pour Toyota, G-Drive Racing et Porsche dans les deux catégories GTE.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

LMP1 : Toyota en roue libre

Sans forcer, les deux Toyota TS050 Hybrid ont atteint l’aube avec neuf tours d’avance sur la mieux classée des LMP1 privées, autant dire que le constructeur japonais a de quoi ne pas s’en faire pour sa future victoire. En dehors d’un énorme coup du sort, rien ne devrait enrayer la marche en avant des deux seules LMP1 hybrides au départ. Soyons clairs, la soi-disant équivalence de performances révèle ses limites attendues et risibles. Il n’y aura jamais eu match.

Du côté des privées, après les ennuis rencontrés par les BR1 #10 Dragonspeed et #11 SMP tôt dans la course puis le crash de la seconde SMP Racing, alors troisième du général, peu avant le cap des 8 heures de débats, les deux Rebellion se suivent à une boucle d’intervalle aux troisième et quatrième places. Là non plus le suspense n’est plus de mise et il « suffira » aux bolides suisses de dérouler jusqu’au drapeau à damier, en évitant les embûches du trafic.

LMP2 : G-Drive tient la barre

Constamment au faîte de la catégorie depuis de nombreuses heures, l’Oreca 07 #26 du G-Drive Racing conserve les commandes du LMP2, non sans s’être ménagée une avance de deux tours sur sa principale concurrente, la Ligier JSP217 #23 du Panis-Barthez Compétition qui fait mieux que défendre les couleurs d’Onroak Automotive face aux Oreca/Alpine. Une A470 qui siège sur le podium, juste devant la 07 #48 IDEC Sport partie en pole. Le Top 5 est complété par la Ligier #22 de United Autosport.

LMGTE-Pro : Porsche devance Ford et Ferrari

Ici aussi, la physionomie de la course se résume à un duo de Porsche 911 RSR – les deux « historiques » – poursuivies par une paire de Ford. Même si une Ferrari, une troisième GT et la Corvette #63 gardent un espoir de podium. En verve à la tombée de la nuit, la BMW #82 a abandonné suite aux dégâts consécutifs à sa sortie de piste tandis que la #81 pointe à plus de quatre tours de la 911 RSR #92.

LMGTE-Am : Porsche face à Ferrari

En tête, la Porsche #77 du Dempsey Proton Racing doit encore se méfier des Ferrari 488 GTE #85 Keating Motorsport et #54 SPirit of Race qui ne lui concèdent guère plus d’un tour et restent à l’affût d’une bonne opération à l’occasion d’une safety car ou d’un souci de la 911 RSR aux accents bleus. Au delà, la Porsche #99 Proton Racing accuse un retard doublé.