La première annonce a été celle des pénalités de plusieurs équipes, liées au temps de pilotage non respecté. Mais la suivante est un coup de théâtre, car il s'agit de disqualifications, dont un vainqueur de catégorie !

Trois équipes ont été pénalisées pour non-respect de la limite du temps de pilotage minimum de 6 heures que doit passer chaque pilote au volant. Deux des quatre Ford GT ont été touchée, puisque Tony Kanaan n’a pris le volant que 5h16 sur la #67, alors que Scott Dixon a fait de même sur la #69. La pénalité fixée par le règlement est d’ajouter à la voiture le temps de conduite manquant, ce qui fait donc perdre 11 tours à la #67 et chuter de la 4ème à la 12ème place! Pour la #69 les conséquences sont moindre, puisqu’elle a été classée 14ème après avoir passé plus de 2 heures dans son garage.

Les autres victimes sont la Ginetta #5 du CEFC TRSM Racing qui a perdu 6 tours supplémentaires, la classant à 105 boucles de la Toyota #8 et dernière du classement général, et l’Oreca 07 du TDS Racing qui a été pénalisée d’un tour mais qui reste – provisoirement, voir plus bas – 4ème du général. C’est la faute inverse qui lui est reprochée, car Perrodo est resté plus de 4 heures sur une période de 6 au volant.

Cependant, tout cela n’est rien face à la nouvelle tombée hier soir: l’Oreca 07 #26 du G-Drive Racing ayant remporté la catégorie LMP2 a été disqualifiée ! Et la #28 l’est également, car les deux voitures sont exploitées par le TDS Racing.

La raison de cette disqualification est qu’une pièce illégale aurait été utilisée dans le système de ravitaillement, faisant gagner énormément de temps lors des arrêts au stand ! Une explication à l’impressionnante domination de la #26, les LMP2 ayant effectué 35 ravitaillements en 24 heures. L’équipe a l’intention de faire appel…

Cependant, si ces disqualifications sont maintenues, le podium du LMP2 changerait notablement puisque l’Alpine #36 de Lapierre, Thiriet et Negrão prendrait la 5ème place du général, et donc la première de la catégorie sur tapis vert ! Le Graff-SO24 de Capillaire, Hirschi et Gommendy grimperait en seconde position, et l’exclusion de la #28 permettrait à la Ligier #32 du United Autosports, pilotée par Montoya, Owen et de Sadeleer de monter sur la dernière marche du podium.