Si on s'attendait à voir les DPi mener la danse d'entrée de jeu, on se réjouira en constatant qu'une LMP2 bien pilotée peut se mêler aux débats. Dans les catégories GT, Ford et Lexus ont établi la première référence du GTLM et du GTD.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

6H Watkins Glen – EL1

  • Prototype : Romain Dumas en perturbateur

Auréolé d’un record impressionnant au volant d’un proto électrique signé VW, le Français a retrouvé Watkins Glen avec bonheur en venant s’insinuer parmi les DPi grâce à son troisième chrono aux commandes de l’Oreca 07 #54 CORE Autosport, derrière la Cadillac DPi-V.R #10 du Wayne Taylor Racing et l’Acura ARX-05 #6 du Team Penske qui a établi une première référence en 1:33.562, Dane Cameron repoussant Renger van der Zande à plus de 9 dixièmes. Avec une Nissan quatrième, on s’étonnera surtout du manque de rythme – provisoire ? – des Mazda.

  • GTLM : Ford dicte son rythme

Avec les deux GT aux deux premières places, Ford n’a pas manqué son entrée en matière. La #67 de Westbrook devançant la #66 de Müller en 1:43.214 pour 206 millièmes. On retrouve ensuite la Porsche 911 RSR #911 de Pilet. Viennent ensuite les Chevrolet Corvette C7.R #3 et #4, la seconde Porsche et la première BMW M8.

  • GTD : Lexus le premier à tirer

Décidément, les Lexus sont en verve ces temps-ci en GT3, après les résultats des RC F GT3 du Emil Frey Lexus Racing en Blancpain GT Series, la nipponne #15 s’est offert le meilleur temps du GTD en 1:45.443. Le Top 5 est complété par les Ferrari 488 GT3 #63 Scuderia Corsa et #51 Squadra Corse Garage Italia, la seconde RC F GT3 #14 de 3 GT Racing et la BMW M6 GT3 #96 du Turner Motorsport aux mains de Markus Palttala, de retour chez WIll Turner et pilote… Lexus en Blancpain.