Watkins Glen et son tracé très fluide et rapide a permis une demi-surprise avec des LMP2 ragaillardies au point de s'offrir la première ligne. En GTLM, Ford s'est montré intraitable tandis que Lexus place ses deux RC F GT3 dans le Top 3 pour une pole attendue.

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicités.
Aidez-nous à faire évoluer le site en le désactivant. Merci pour votre aide !

6 H de Watkins Glen – Qualifications

  • Prototype : CORE Autosport mène la fronde des LMP2

Habituellement confinées à un rôle de faire-valoir des DPi, toutes mieux nanties en couple moteur, les LMP2 ont su mettre à profit le tracé atypique de Watkins Glen qui fait avant tout la part belle à l’équilibre aérodynamique et à la gestion du pic de performance des pneus. De quoi permettre aux protos « à l’européenne » de lutter à armes égales avec leur rivales « à l’américaine ».

Résultat des courses, en qualifications, deux LMP2 en première ligne et une troisième en cinquième. La Pole échoit donc dans l’escarcelle du CORE Autosport qui a vu son Oreca 07 #54 signer la meilleure performance des qualifications en 1:32.350, pour 6 millièmes d’avance sur la Ligier JSP217 #32 United Autosport. La deuxième ligne rassemble les deux Acura RX-05 du Team Penske. Le Top 6 se tient en moins de 650 millièmes, preuve que les débats sont très ouverts.

  • GTLM : Ford sans partage et sans suprise

Personne ne s’en étonnera, ce sont les deux Ford GT qui occuperont la première ligne, la #67 devant la #66 grâce à un tour bouclé en 1:41.948. Viennent ensuite les deux Chevrolet Corvette C7.R, les deux Porsche 911 RSR et enfin la paire de BMW M8 GTE, la moins véloce des deux bavaroises pointant à 1,5 seconde.

  • GTD : Lexus s’offre la pole d’un rien

En tournant en 1:44.499, la RC F GT3 #15 précède l’Audi R8 LMS #29 Montaplast by Land Motorsport de 112 millièmes et l’autre Lexus de 213 millièmes. Seules 8 GT3 se tiennent en une seconde, même si les résultats des qualifications de la catégorie sont moins représentatives étant entendu que c’est chaque fois un pilote Am qui se charge de signer le chrono de la voiture.