Au terme d'un GP passionnant grâce aux averses, Hamilton a su effectuer un pari gagnant et une remontée depuis la 14ème position pour remporter la victoire sur les terres de Mercedes. L'équipe allemande signe le doublé - donnant une consigne de figer les positions après la Safety Car -, alors que Vettel a perdu très gros en s'échouant dans le mur.

Bon départ des 3 premiers, qui ont accompli le premier tour dans l’ordre de la grille de départ. Parti 4ème, Verstappen s’est immédiatement montré très agressif sur Kimi Raïkkönen, sans trouver l’ouverture. Hamilton a commencé sa folle remontée, mais n’a gagné qu’une seule place dans le premier tour.

Après 4 tours, le Britannique a dépassé Ericsson, Ocon, Alonso et Leclerc pour rentrer dans les points, 10ème. Vettel a déjà pris 2,5 seconde d’avance sur Bottas, et ce dernier 1,5 seconde sur son compatriote.

Peu d’action en piste, hormis les remontées de la Mercedes #44 et la RedBull #3. S’étant élancé 19ème, Ricciardo est parti calmement suite à ses gommes médiums, mais après 10 tours, il est passé à la vitesse supérieure pour se retrouver 13ème. Pendant ce temps, Hamilton est grimpé en 7ème position. Il ne lui a ensuite fallu que 4 tours de plus pour rentrer dans le top 5, illustrant une fois de plus la différence immense entre les top teams et le reste du plateau.

Petite erreur sans conséquence pour Alonso, qui a su rester devant Ricciardo. Cependant, quelques tours plus tard, l’Espagnol n’a pu résister à la charge du Taureau Rouge.

C’est aux environs du 21ème tour que les ravitaillements ont commencé. Le mix que cela a causé dans le classement a provoqué quelques actions un peu serrée en piste entre les Haas, Renault, Force India et Williams. Pérez a perdu beaucoup de temps lors de son changement de pneu suite à un écrou mal fixé. Le Mexicain a chuté en 14ème position.

Au 26ème tours, le leader, sur la Ferrari #5, est repassé par son stand pour chausser des pneus tendres. Si le changement de pneus s’est bien passé, cela n’a pas empêché Raïkkönen de prendre l’avantage. L’Allemand est ressorti juste devant Hamilton, mais ce dernier n’avait pas encore changé de gommes.

La folle remontée de Ricciardo s’est terminée au 29ème tour, étant obligé de garer sa RedBull sur le bord de la piste. Pendant ce temps, Vettel s’est rapproché de son équipier, lui-même étant proche de Verstappen. Le pilote néerlandais est cependant repassé par les box.

A partir du 33ème tours, les deux pilotes de la Scuderia ont commencé à se plaindre de leur dégradation. Peu après, c’est par rapport à son équipier que Vettel a émis des plaintes, disant être plus rapide et perdre du temps derrière Kimi. Finalement, après un long échange avec son ingénieur au cours duquel le #7 a balancé « Si vous voulez que je laisse passer Vettel, dites-le moi clairement. », le Finlandais s’est écarté et a laissé passer le pilote n°1 de la Scuderia Ferrari.

Alors que Bottas est revenu sur son équipier, avec des gommes à l’agonie, les annonces de pluie imminente se sont multiplié. N’en pouvant plus, Hamilton n’a pu attendre l’averse pour rentrer chausser des ultratendres, sortant des stands 5ème. Malheureusement pour lui, les gouttes de pluie sont tombées peu de tours après. Deux pilotes ont fait le pari de chausser des intermédiaires: Leclerc sur son Alfa Roméo Sauber et Alonso sur sa Mclaren. Hamilton et Verstappen ont chacun fait une légère erreur, sans gravité. Ce dernier a également chaussé les gommes à bandes vertes au 47ème tour.

Superbe duel entre Magnussen et Hulkenberg pour le gain de la 7ème place. Malheureusement pour Leclerc, Alonso et Verstappen, l’arrêt de la pluie les a obligé à rentrer remettre des slicks. Gasly, qui avait même fait le pari de chausser des pluies, a fait un tour par le bac à gravier. Leclerc a également fauté, effectuant un joli 360° en milieu de la piste, avant de carrément sortir de la piste.
Les erreurs s’enchaînent, Raïkkönen sortant large après avoir été poussé dehors par une Haas, ce qui a permis à Bottas de le dépasser, alors que Pérez a fait un tête-à-queue dans l’herbe.

Alors qu’il avait une dizaine de secondes d’avance, Vettel a perdu très gros en tirant tout droit à l’épingle du stadium ! Il est sorti dans les graviers et est allé percuter le mur à faible vitesse. Cela a provoqué la première Safety Car du GP: Bottas est rentré aux stands immédiatement pour mettre des gommes slicks malgré les conditions, alors qu’Hamilton n’a pas imité son équipier. Il a fortement hésité malgré les injonctions de son équipe, et est resté en piste en coupant l’entrée des stands! Ce pari lui offre la tête devant Bottas.
Deux autres abandons consécutifs ont eu lieu ensuite pour les deux Williams, Sirotkin s’arrêtant en piste et Stroll étant poussé dans son box.

Dès le restart, Bottas est passé à l’attaque pour la tête de la course. Proche de le faire, le Finlandais n’a pu prendre l’avantage. Hamilton s’est ensuite employé à creuser une petite marge après que James Allison ait demandé à Bottas de figer les positions et assurer le doublé.

Carlos Sainz a hérité d’une pénalité de 10 secondes après avoir dépassé une Sauber sous Safety Car. Du coté de Stoffel Vandoorne, après un début de week-end noir et un risque d’abandon pendant la course, le Belge a coupé la ligne 13ème grâce aux faits de course. Alonso a abandonné dans le dernier tour.

Clôturant son GP par le meilleur tour en course, Lewis Hamilton a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur après s’être élancé 14ème, 4,5 secondes devant Bottas, 6,7 secondes devant Räikkönen et 7,6 secondes devant Verstappen. C’est le 66ème succès du Britannique qui se relance au championnat face à Sebastian Vettel.