Le nouveau format des qualifications de ces 70èmes 24 heures de Spa a fortement changé la donne, rendant cette séance beaucoup plus aléatoire: le trafic et les incidents ont joué un grand rôle et les meilleurs ne sont peut-être pas tous aux avant-postes.

Rappelons que le nouveau format de qualifications mis en place cette année était le suivant: quatre séances de 15 minutes ont eu lieu, une pour chaque pilote. Le temps de qualification final a été calculé à partir de la moyenne des tours les plus rapides de chaque pilote dans sa séance respective.

  • Q1

En Q1, seules les voitures ayant un équipage de 4 pilotes y ont pris part.

Alors que le meilleur temps est à mettre au crédit de la Mercedes #89, Riccardo Patrese a effectué un tête-à-queue avec la Honda NSX GT3 en sortie du virage du Campus. La séance a immédiatement été mise sous drapeau rouge pendant que la Japonaise était remise sur la piste.

Cela a compliqué le travail des autres équipes, notamment celles n’ayant pas encore signé de chrono, car il ne restait plus que 6 minutes 12 au restart pour en signer un. Toutes les voitures ne sont pas reparties en piste.

Alors que la première place revient à une « Am », la seconde place est pour la Mercedes #49 de la catégorie Pro-Am. Le top 5 est complété par la Lamborghini #78 et la Ferrari #28, deux voitures de la Silver Cup.

A noter qu’il y a une investigation entre la Mercedes #42 et l’Aston Martin #97, la première nommée ayant fermé la porte à la seconde en l’accrochant légèrement.

  • Q2

Raffaele Marciello, prenant tous les risques sur la Mercedes #88 pour essayer de signer un temps malgré le trafic, a du tirer tout droit à la chicane pour ne pas accrocher des Audi du Team WRT. Cela a donc signifié l’avortement du chrono de la voiture à l’étoile. Marciello a rendu la monnaie de sa pièce à la #2 Rast, gênant celui-ci dans le premier secteur.

Le plus rapide à la fin de la Q2 est Dries Vanthoor sur l’Audi #1 en 2:18.763. Le Belge devance de 2 dixièmes la BMW #34 de Tom Blomqvist. L’Audi #29 du Land-Motorsport complète le top 3.

  • Q3

Les meilleurs temps se sont enchaînés, l’Audi #25 signant un 2:19.255 alors que la BMW#34 a tourné en 2:19.012.

Un drapeau rouge a arrêté la séance à 4 minutes 52 de la fin suite à l’arrêt au sommet du Raidillon de l’Aston Martin #76 du R-Motorsport. Le V12 anglais a perdu de l’huile dans toute la courbe de l’Eau Rouge, les commissaires étant ensuite obligés de nettoyer la piste.

De nombreuses voitures qui n’avaient pas encore signé de tour chrono, comme l’Audi #1 d’Alex Riberas, la BMW#99, l’Aston Martin #62 et la McLaren #58, n’ont eu qu’une seule boucles pour avoir un temps compétitif. Avec le trafic, ces 4 voitures n’ont pu signer un très bon, cela les pénalisant au classement combiné.

  • Q4

Parti pour un excellent tour avec le meilleur second secteur absolu, Laurens Vanthoor a été gêné dans la chicane, l’empêchant de confirmer l’excellent chrono.

Maxime Soulet a fait parler la poudre en signant le meilleur temps de cette Q4 en 2:19.204, et assurant une place dans le top 20 à la Bentley #8. L’Audi #2 n’est pas loin du Belge, à 9 centièmes.

La Mercedes #4 du Black Falcon, avec Maro Engel au volant, a mis tout le monde d’accord en 2:19.062.

C’est donc une BMW, marque qu’on attendait pas à pareille fête, qui devance un quatuor d’Audi. 6 voitures de la marque aux Anneaux se retrouvent dans le top 20. Bentley, Mercedes-AMG, Porsche, Ferrari, Lamborghini, Aston Martin, Lexus et McLaren y sont également présentent.

Malgré le système du classement cumulé, les 13 premières voitures se tiennent en moins d’une seconde.