L'arrivée au sprint se précise pour ces 24 heures de Spa, qui se joueront entre BMW, Audi et Mercedes. Les voitures à l'Hélice ont l'avantage au cap des 2 dernières heures, mais tout est encore possible pour leurs adversaires.

Rien n’a changé en tête de la course: chaque voiture a effectué le ravitaillement qui était prévu, maintenant intact l’ordre actuel.

Aucune équipe de tête n’ayant déjà utilisé l’arrêt joker (par tranche de 6 heures, les équipes peuvent effectuer un arrêt sans respecter un temps minimum), cela ne devrait pas non plus faire la différence. Seule la Mercedes #88 a un ravitaillement de moins à effectuer.

Un Full Course Yellow a été mis en place à 3h31 de l’arrivée: la Ferrari #488 est allée se planter dans le bac à gravier en sortie du pif paf du Campus. Le clan BMW a profité de la neutralisation pour faire rentrer la #34 et #99 au stand. Cela leur a ajouté un ravitaillement, mais cela leur a permis de chausser des pneus frais. Seule la #99 a perdu une place sur la #4, mais la #34 a gardé la tête. Rassemblées derrière le Safety Car, les trois premiers avaient juste la Ferrari #72 intercalée en 3ème place. Dès le restart, la #99 a pris l’avantage sur l’italienne, se mettant directement dans l’aspiration de la Mercedes.

Il n’aura fallu qu’un seul tour pour retrouver deux BMW aux deux premières places. Ayant maintenant le même nombre d’arrêts que les autres, mais étant en tête avec des pneus frais, le clan de la marque à l’Hélice a très bien joué. De plus, cela devrait leur permettre d’effectuer leur dernier arrêt plus tard, leur permettant de devoir mettre moins de carburant, et donc gagner du temps lors du tour Joker.

Nouveaux éléments importants: l’Audi #29 et la Mercedes #88 ont respectivement reçu 5 et 15 secondes de pénalités pour non respect des « track limits » à Blanchimont.

Alors qu’elle était en tête de la catégorie National, la Lamborghini Super Trofeo #67 a perdu une roue en piste, l’obligeant à s’arrêter et abandonner en piste après le « Speaker’s Corner », amenant un FCY. La Mercedes #4 ayant ravitaillé juste avant celui-ci, les deux BMW sont rentrées pendant. Mieux, la #34 du Walkenhorst a tenté un nouveau coup en effectuant son ravitaillement Joker, mais elle a perdu tout bénéfice de celui-ci car le FCY a été habituellement suivi d’une Safety Car, réduisant à néant l’avantage du Joker…

Nouvelles pénalités pour la #88 qui se complique fortement la vie: elle a d’abord reçu 10 secondes, puis 15 secondes pour le même problème au même endroit. Pendant ce temps, la Porsche 911 GT3-R #540 du Black Swan Racing a été victime d’une crevaison à l’arrière droit.

Malheureusement, quelques tours plus tard, c’est une nouvelle crevaison qui vient ralentir la Porsche verte.