Après les 500 Miles d'Indianapolis, Alonso aimerait participer aux 24 Heures du Mans. Une épreuve mythique qui demande une bonne préparation. C'est dans cette optique-là que l'Espagnol envisagerait de prendre part aux prochaines 24 Heures de Daytona.

Il ne s’en cache pas, Fernando Alonso a pour ambition de devenir le second pilote dans l’histoire du sport automobile à remporter la « Triple Couronne » – Grand Prix de Monaco, 500 Miles d’Indianapolis et 24 Heures du Mans – après Graham Hill.

S’il a déjà tenté sa chance cette année sur le plus célèbre des circuits ovales, s’y défendant plus qu’honorablement en menant même la course quelques tours avant de devoir abandonner, il ne pourra pas à nouveau snober le Grand Prix de Monaco en 2018 étant entendu qu’il devrait alors disposer d’une monoplace autrement plus compétitive que cette année avec le remplacement de Honda par Renault sous le capot de sa McLaren.

Par contre, les 24 Heures du Mans ne rentreront pas en concurrence avec le moindre Grand Prix la saison prochaine. De quoi aiguiser l’appétit du Taureau des Asturies qui entend bien se présenter au départ de la classique mancelle en juin prochain. Mais hors de question d’arriver la fleur au fusil pour le double Champion du Monde de F1 qui tient à se préparer au mieux à ce type d’épreuve aux nombreuses spécificités : pilotage de nuit, multiples catégories, partage de la voiture, etc. C’est à cette fin que l’équipier de Stoffel Vandoorne, pour 2018 et davantage, serait intéressé par une participation aux 24 Heures de Daytona. C’est du moins ce qu’il a affirmé lors d’un forum ouverts aux fans lors du récent Grand Prix des USA à Austin.

Une opportunité qui serait liée de près à son patron, Zak Brown, également copropriétaire de United Autosport. Active en ELMS dans la catégorie LMP2 – vice-championne 2017 – avec une Ligier JSP217, l’équipe anglo-américaine constituerait un partenaire idéal pour Alonso.

© United Autosport

Il faut dire que Fernando Alonso a pris goût aux courses Outre-Atlantique lors de son expérience à Indy : « L’expérience d’Indy 500 fut l’une des meilleures courses de ma vie en termes de sensations, d’approche de la course. J’aimerais découvrir davantage de courses américaines. Je ferai clairement de mon mieux pour participer à autant d’épreuves en Amérique que je le pourrai. »

Et l’Espagnol de préciser : « L’une d’entre elles pourrait peut-être arriver en janvier avec les 24 Heures de Daytona, ce serait chouette. »