Toyota a profité du lancement du Salon de Genève pour dévoiler au grand public la troisième génération de la Auris, qui reçoit un design repensé et des nouvelles motorisations.

Lancée en 2006, la Toyota Auris a aujourd’hui droit à sa troisième génération, qui lui permettra de perpétuer le succès qu’elle rencontre dans nos contrées.

Cette nouvelle Auris repose sur l’architecture TNGA. Grâce à cela, la compacte gagne 4 cm sur la longueur, 3 sur la largeur et en perd 4 en hauteur. Elle gagne ainsi 4 centimètres sur son empattement, qui profitent directement à une meilleure habitabilité.

La Auris troisième du nom est la première Toyota à faire l’impasse sur le diesel. Afin de compenser cette perte et de répondre à la demande de la clientèle, le constructeur proposera deux nouvelles motorisations hybrides dans le but de fournir une version plus axée sur le dynamisme. En entrée de gamme, nous retrouvons le 1.8l turbo bénéficiant d’une puissance cumulée de 122 chevaux. Il est accompagné par un 2.0l d’une puissance totale de 180 chevaux. Aucune informations concernant les émissions et les consommations n’ont encore été annoncées.

Pour rappel, Toyota arrêtera dorénavant de vendre des moteurs diesel en Europe. En effet, les parts de marché pour ce carburant n’excéderaient pas 15% chez le constructeur nippon. Concernant l’arrivée de la nouvelle Auris sur notre marché, il faudra encore se montrer patient. Les premières livraisons ne devraient avoir lieu que d’ici l’année prochaine.