Formule 1

Actualité / GP de Bahreïn

Ce que fait Haas n’est pas illégal!

La similitude entre la monoplace américaine de cette saison et la monoplace Ferrari de l'an dernier a déjà fait coulé beaucoup d'encre depuis les essais hivernaux de Barcelone. Les bonnes performances de la VF-18 à Melbourne n'ont fait qu'amplifier la polémique au sein du paddock.

Depuis les essais hivernaux, certaines écuries se sont inquiétées des relations entre Haas et Ferrari dans la conception de la VF-18. Certains y voyant une possible illégalité. En effet, le réglement technique de la F1 interdit la transmission ou la réception d’informations sur des pièces que les écuries sont censées produire elles-mêmes.

Du côté de Force India, Otmar Szafnauer, le directeur d’exploitation, avait souhaité que le cadre de ce partenariat technique soit discuté en réunion du Groupe Stratégique F1.

Articles similaires

« Je ne sais pas comment ils font cela, c’est magique. Ça n’a jamais été fait avant en Formule 1. Je ne sais pas comment il est possible que quelqu’un qui est dans la discipline depuis deux ans, sans ressources, puisse produire une telle voiture, est-ce par magie ?  »

Même son de cloche chez McLaren où Zak brown, directeur exécutif de l’écurie de Woking,  déclarait il y a peu que la FIA devait porter attention à cette alliance technique.

« Nous savons tous qu’ils ont une alliance très étroite avec Ferrari et je pense qu’il faut juste s’assurer qu’elle ne le soit pas trop. Il pourrait y avoir une influence, il y a assurément des pièces de la voiture qui semblent très similaires à la voiture de l’année dernière. Mais c’est aux ingénieurs et à la FIA de se pencher dessus plus attentivement. »

La FIA se devait donc de réagir! C’est désormais chose faite par le biais de son directeur de course, Charlie Whiting, qui vient de confirmer la parfait légalité de la monoplace américaine.

« Nous savons exactement ce qui se passe entre Haas et Ferrari, a confirmé Whiting. Ce qu’ils font est tout à fait légal. L’année dernière, nous avions eu une équipe concurrente qui avait exprimé des inquiétudes, mais, pour le moment, de ce que nous avons vu, tout est légal. »

Du côté de Haas, on  a toujours été confiant dans la démarche suivie.

« Tout le monde a le droit d’avoir un avis », avait déclaré Günther Steiner, directeur de Haas. « Certains ont un avis que j’estime infondé. »

« Comme tout le monde, nous informons la FIA de ce que nous faisons. C’est pour ça que je suis plus que confiant de ne rien faire de mal, notre mode de fonctionnement me convient parfaitement.  » avait-il surenchéri.

Fort de l’aval de la FIA, L’équipe va pouvoir enfin se concentrer sereinement sur le prochain week-end de course en vue d’effacer la terrible désillusion de Melbourne!

« Je pense que si nous réalisons un bon résultat à Bahreïn, nous oublierons Melbourne », indiquait Günther Steiner. « Sinon, nous ressasserons ce qui s’est passé en Australie jusqu’au moment où nous aurons un résultat fantastique, ou jusqu’à ce que le temps nous fasse tourner la page. L’objectif est de tout faire à la perfection et de rentrer à la maison avec un bon résultat. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page