Après un départ marqué par une Safety Car suite à la sortie de la Mercedes-AMG GT3 #35, la première moitié de la course a été plutôt calme. Les favoris ont gardé leur place après le changement de pilote, mais la fin de course à vu les 5 premiers se resserrer progressivement derrière l'Audi #2. Celle-ci a cependant tenu bon.

Départ sans problème à l’avant, mais Engelhaert est parti large dans l’herbe au virage n°3. Au virage précédent, la Mercedes-AMG GT3 #35 du SMP Racing by Akka ASP est partie dans le bac à gravier, provoquant une Safety Car. Lors du redépart, Dries Vanthoor est resté au commandement de la meute. Le Belge a devancé deux autres Audi, la #66 et la #1.

Grosse attaque de la Lamborghini Huracan GT3 #63, actuellement 15ème derrière deux autres voitures de Sant’Agata Bolognese. Il n’a fallu que deux tours à Engelhaert pour les dépasser.

Après 10 tours, aucun problème en tête pour Vanthoor et la #2, ayant 2,6 et 5,5 secondes d’avance sur ses poursuivants. La première non-Audi est la Mercedes #88, quatrième à 7,3 secondes. Très bel affrontement entre la BMW M6 GT3 #36 et la #63, qui continue sa folle remontée.

Dès l’ouverture de la fenêtre de ravitaillement, la voiture de tête s’est directement engouffrée dans les stands, Vanthoor cédant sa place à Stevens lors d’un arrêt éclair de WRT. De nombreuses autres voitures ont imité l’Audi, comme la #63, mais certaines ont préféré allonger leur relais comme la R8 LMS #55 ou la Mercedes #90.

L’Audi #26 du Sainteloc Racing est repassée par son stand comme si elle avait reçu un Drive-Through. Chose étonnante car elle n’avait reçu qu’un drapeau noir et blanc, signifiant un avertissement uniquement…

En tête de la course, la #66 de van der Linde est revenue fortement sur la #2 de tête. Ayant un train de pneu neuf, Attempto Racing a peut-être choisi de les chausser lors de cette première course.

Derrière les deux leaders, Mies est également passé à l’attaque. Signant régulièrement des temps plus rapides, le pilote WRT est fortement revenu sur la tête de course. Il y a également Marciello qui recolle avec sa Mercedes #88.

La BMW #37, 16ème, a reçu un drapeau noir et orange suite à un élément aéro se détachant à l’arrière. Manchester a perdu le contrôle de sa Mercedes #90, allant s’échouer dans le bac à gravier…

Malgré la pression des 3 enragés derrière lui – bientôt 4 avec le retour de Vervisch, Will Stevens a tenu bon, reprenant même un peu de marge dans les 5 dernières minutes de course. C’est van der Linde qui a tout perdu, baissant soudainement de rythme dans l’avant dernier tour. Il a été immédiatement dépassé par Mies et Marciello.
La fin de course est désastreuse pour le pilote Attempto Racing, victime d’une crevaison lente et chutant dans le classement pour échouer en 8ème position

C’est donc une très belle victoire de Will Stevens et Dries Vanthoor sur l’Audi #2 du WRT, devant la #1 appartenant également au team belge. La Mercedes #88 complète le podium. La #63 de Bortolotti est finalement remontée 10ème.