BMW

Une entreprise américaine porte plainte contre BMW pour violation de brevets sur des technologies d’hybridation

S'abonner

BLOQUEUR DE PUBLICITE

Notre site tire ses uniques revenus de la publicité. En bloquant ces dernières, affichées pour ne pas gêner votre expérience, vous nous empêchez de développer notre entreprise. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour notre site.
BMW est accusé par Paice, une entreprise américaine spécialisée dans l'hybridation de véhicules, d'utiliser des technologies brevetées sans accord.

Paice est une entreprise américaine spécialisée dans l’amélioration de motorisations hybrides pour véhicules. Ses technologies sont entre autres utilisées chez des grands constructeurs, tels que Honda, Toyota, Ford ou Hyundai. BMW utilise également certaines de leurs technologies, mais, de l’oeil du patron de l’entreprise, sans le moindre accord financier.

De ce fait, Robert Oswald, le patron de Paice, a constitué un dossier de plusieurs dizaines de pages afin de saisir la justice américaine de l’affaire.

« Paice a partagé des informations avec BMW en toute confiance. Toutefois, plutôt que de négocier un accord pour notre technologie, BMW s’est servi de ce dont ils ont appris chez nous et l’ont utilisé pour leur propre profit« , a-t-il expliqué lors d’une interview.

SUGGESTION :  Vidéo : La future BMW Série 4 s'affiche à nouveau sur le Nürburgring

Du côté de chez BMW, aucune annonce n’a encore été faite à ce sujet. Les brevets apparemment utilisés illégalement concerneraient de nouveaux modèles phares, tels que les 330e, 530e, i8 et MINI Countryman plug-in hybride. La justice américaine devra donc désormais trancher afin de déterminer si les brevets ont été réellement utilisés illégalement.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer