Toyota

Nouveau modèle / Toyota

Toyota dévoile enfin la GR Yaris : 272 chevaux et quatre roues motrices !

S'abonner

BLOQUEUR DE PUBLICITE

Notre site tire ses uniques revenus de la publicité. En bloquant ces dernières, affichées pour ne pas gêner votre expérience, vous nous empêchez de développer notre entreprise. Nous vous serions reconnaissants de bien vouloir désactiver votre bloqueur pour notre site.
Toyota vient tout juste de dévoiler sa nouvelle sportive; la GR Yaris, équipée du trois cylindres de série le plus puissant au monde !

Toyota vient de présenter la nouvelle variante sportive de sa dernière Yaris, directement issue de l’expérience acquise par le constructeur en WRC avec le modèle. Visuellement, cette GR Yaris ne cache pas son tempérament sportif, avec des boucliers très agressifs et une architecture à trois portes, là où la concurrence n’en propose généralement plus que cinq. Son look trapus est également renforcé par un élargissement des ailes arrière de 91 mm et par l’installation de jantes d’un diamètre de 18 pouces.

A son bord, le modèle reçoit des sièges baquet, ainsi qu’un pédalier en aluminium. Le fond du compteur est également floqué d’un logo GR.

Sous son capot, nous retrouvons le trois cylindres de série le plus puissant au monde. Avec une cylindrée de 1600cc, il développe une puissance impressionnante de 272 chevaux, pour un couple de 370 Nm. La puissance est transmise aux quatre roues via une boîte mécanique à six rapports, lui permettant d’abattre un 0 à 100 km/h en 5,5 secondes.

SUGGESTION :  Toyota et Honda rappellent 5,8 millions de véhicules pour des défauts d'airbags

Ces performances sont rendues possibles par un poids contenu à 1280 kg, comprenant, pour rappel, la transmission intégrale et les deux différentiels à glissement limité. L’usage de fibre de carbone et d’aluminium permet également à la compacte de profiter d’un poids réduit.

Cette GR Yaris, bien que reposant sur le modèle d’origine, est munie d’une suspension arrière développée sur mesure, tandis que le train avant se repose sur une suspension MacPherson.

Du côté de la transmission, l’essieu arrière peut recevoir jusqu’à 70% du couple à l’aide du mode sport, actionnable depuis l’habitacle. En conduite normale, le train avant se charge d’encaisser 60% de la cavalerie. En optant pour le mode track, l’utilisateur peut toutefois transférer toute la puissance à l’arrière, ou à l’avant.

La production du modèle sera assurée par une ligne dédiée, au sein de la nouvelle usine japonaise de Motomachi.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer