Porsche

Porsche gonfle la puissance de la GT2 RS avec des pistons imprimés en 3D

Depuis plusieurs années, l'utilisation de l'impression 3D s'est généralisée dans l'industrie automobile. Souvent exploite pour la fabrication de pièces diverses et variées, Porsche vient d'utiliser ce procédé pour la fabrication des pistons de sa GT2 RS.

L’impression 3D permet aujourd’hui à Porsche de fournir plus de puissance à sa GT2 RS. En effet, ce procédé permet de concevoir des pistons plus légers et mieux refroidis, grâce à un canal de refroidissement impossible à usiner avec les techniques traditionnelles.

Porsche explique en effet que l’impression 3D des pistons a permis d’économiser 10% de poids, tout en améliorant leur refroidissement, grâce à un canal spécifique. D’après eux, cette innovation permettrait à elle seule de gagner 30 chevaux sur le six cylindres à plat utilisé dans la sportive. Rappelons que le bloc développait déjà 700 chevaux d’origine.

Comme expliqué en début d’article, l’impression 3D permet à l’heure actuelle de produire une multitude de pièces, utiles à l’intérieur ou se la capot des voitures modernes. Chez Porsche, par exemple, l’impression 3D permet également de produire à nouveau certaines pièces de véhicules anciens.

S'abonner
Bouton retour en haut de la page