FIA WEC

Résumé de course / 6 Heures de Mexico

H+3: Porsche prend le commandement à Audi, mais l’affrontement reste serré

Si Porsche s'est emparée de la tête avec sa #1, l'Audi #8 n'est pas loin. Gros affrontement en tête du LMP2 entre l'Alpine, le RGR et le G-Drive, la première menant actuellement. En GTE, Aston Martin continue sa balade de santé en Pro, les deux Vantage menant toujours confortablement alors que la Porsche #88 résiste en tête de la catégorie Am. 15 minutes avant la mi-course, la pluie fait son arrivée sur une partie de l'Autodromo Hermanos Rodriguez.

  • LMP1 : Porsche s’empare de la tête après la 1ère heure
© Gabi Tomescu - AdrenalMedia.com
© Gabi Tomescu – AdrenalMedia.com

C’est Porsche qui a pris la tête de la course avec la #1 de Marc Webber. Le pilote australien a profité des déboires de la #8, gênée par un accrochage en LMP2 pour s’emparer du commandement. L’Audi n’est cependant pas loin à trois secondes, Di Grassi sonnant la charge en signant le meilleur tour en course avec un 1’25″954.

Après un beau début d’épreuve, la CLM retrouve ses habitudes et est rentrée dans son box.

1h20 après le départ de course, la R18 #8 a refait son retard et suit de près la 919 Hybrid #1.

La Toyota #6 reçoit un Drive-Through suite à sa touchette avec la Ligier du ESM, alors que les deux premiers se livrent une belle bagarre. Mauvaise période pour le team japonais, la #5 de Nakajima étant rentrée dans son box après un changement de capot avant. C’est un problème de système hybride consécutif à un contact qui aurait causé l’abandon.

Ravitaillement pour l’Audi #7, Marcel Fassler prend le volant. André Lotterer a confirmé la perte de grip lors du premier relais, expliquant l’arrêt anticipé, mais a également informé qu’il n’y avait plus de problème maintenant.

L’affrontement fait toujours rage en tête de la course, les deux Allemandes se marquant à la culotte en slalomant dans le trafic. Cependant, la LMP1 d’Ingolstad ne parvient pas à trouver l’ouverture sur la #1 de Mark Webber.

C’est peu avant la fin de la 2ème heure que Di Grassi trouve enfin une opportunité de doubler la 919, qui ne s’avoue pas vaincue pour autant, les deux voitures étant rapides dans des secteurs différents du circuit.

Les deux voitures s’engagent soudain au même moment dans les stands, laissant le leadership à la Porsche #2. C’est cette dernière qui est la plus rapide dans les stands, la #1 repartant avec une petite avance sur la #8. La #2 et la Toyota #6 imitent les leaders dans la foulée.

C’est Bernhard, Duval et Dumas qui sont maintenant au volant des trois voitures de tête et se tiennent en 20 secondes, l’Audi étant à huit secondes de la tête.

L’Audi #7 est arrivée au ralenti à son stand, perdant toute puissance au milieu de la pitlane. Au bord de la panne sèche ? Cela a permis à la Toyota #6 de reprendre la 4ème place à celle-ci.

A 3h15 de l’arrivée, la pluie fait son arrivée sur une partie du circuit !

Cette annonce est suivie d’un Full Course Yellow dû à de nombreux débris de carbone à différents endroits du circuit, ce qui permet aux commissaires de les retirer. Si la #1 avait commencé à s’engager dans la voie de décélération, elle a repris sur la piste au dernier moment, coupant la ligne blanche au passage. Elle s’est arrêtée peu après, tout comme ses poursuivantes.

Audi a refait une partie de son retard avec un ravitaillement plus rapide, étant à moins de 4 secondes de la Porsche de tête. Lieb, Hartley et Sarrazin ont pris le relais dans la #2, #1 et #6.

La Porsche #1 est sous investigation après avoir coupé la ligne d’entrée des stands sans avoir ravitaillé.

  • LMP2 :  L’affrontement entre G-Drive et RGR offre la tête à Alpine
© Gabi Tomescu - AdrenalMedia.com
© Gabi Tomescu – AdrenalMedia.com

Meilleur temps pour l’Oreca #26, René Rast signant un 1’35″702.

C’est l’ESM #31, décidément souvent en difficulté, qui a permis à la 919 Hybrid de prendre l’avantage sur l’Audi #8, en gênant cette dernière avec un tête-à-queue.

Peu après, la Ligier verte est encore impliquée, mais en victime cette fois, dans une touchette au freinage avec la Toyota #6. Elle endommage légèrement son avant gauche dans l’action et laisse quelques débris sur la piste.

La Manor #44 est rentrée dans son box après 1h30 de course à cause de problèmes de freins et de pression d’eau.

Pendant ce temps, le G-Drive s’empare de la tête de la course au détriment des locaux du RGR Sport by Morand.

Le chemin de croix se poursuit pour la #44, qui reçoit un Drive-Through pour avoir ravitaillé avec le moteur tournant.

Si la Ligier bordeaux du RGR est revenue au contact du leader, une touchette entre les deux l’envoie en tête à queue. Cela profite à l’Alpine #36 qui prend la tête de la catégorie.

Ricardo Gonzales reçoit un avertissement, étant estimé responsable de l’accrochage. L’Oreca #26 du G-Drive a quant à elle repris momentanément la tête suite au ravitaillement de l’Alpine, qui reprendra sa place peu après. La LMP2 de l’équipe russe est repartie avec un museau légèrement endommagé.

Bruno Senna fait encore perdre du temps à la Ligier RGR avec un tête à queue sans conséquence. Elle occupe toujours la troisième position.

ESM aura été souvent impliquée dans des touchettes depuis le début de la course: c’est au tour de la #30 de Scott Sharp de toucher la SMP #27 de Mediani. Elle a profité du Full Course Yellow pour changer son capot avant.

  • GTE-Pro : Aston-Martin pas inquiétée en tête

14233351_10207022368903819_448344979_o

La Ford GT #67 prend la 3ème place du GTE-Pro, derrière les intouchables Aston Martin. Les Anglaises se baladent, avec près d’une minute d’avance sur l’Américaine.

Derrière, la Ferrari 488 GTE #51 reçoit un Drive-Through pour avoir abusé des limites de la piste.

C’est au tour de la Ford GT #66 d’écoper de la même pénalité, après avoir envoyé l’Aston Martin #98 dans le mur.

Les Vantage continuent leur domination, la #97 signant le meilleur tour en course des GTE en 1’40″767, battue peu après par la #95 en 1’40″478. La Porsche est également plus à la fête que d’habitude, celle-ci rattrapant la Ford GT la précédant, pour la doubler quelques temps après.

  • GTE-Am : La Porsche du Proton mène toujours devant tous les autres
© Gabi Tomescu - AdrenalMedia.com
© Gabi Tomescu – AdrenalMedia.com

Si la Porsche #86 du Gulf Racing a perdu de nombreuses places, ça ne l’empêche pas d’être la plus rapide du GTE-Am en 1’42″204, chrono signé par Ben Barker.

Derrière les deux Porsche, c’est maintenant la Corvette du Larbre Compétition #50. Celle-ci continue sa remontée et prend peu après la seconde place à la Porsche du KCMG #78.

Gros contact entre l’Aston Martin #98 de Paul Dalla Lana qui est envoyée dans le mur par une Ford GT. Elle peut repartir mais avec un avant endommagé, ce qui l’oblige à rentrer dans les stands.

Touchette entre la Porsche KCMG #78 et la Corvette #50, la C7 du Larbre étant envoyé en tête-à-queue dans le dernier virage.

Classement à mi-course :

WEC

Découvrez en un clic les dernières infos et résultats du FIA WEC

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page