WeatherTech SportsCar Championship

Actualité / Petit Le Mans

Bye bye Corvette DP, Deltawing & Mazda-Lola

Avec l'arrivée d'une nouvelle règlementation en 2017 pour la catégorie Prototypes, l'IMSA va tourner une page à l'occasion de la finale des WeatherTech SportsCar Championship 2016 et Tequila Patron North American Endurance Cup 2016 sur le tracé de Road Atlanta pour Petit Le Mans.

Composantes essentielles de la catégorie reine dans la compétition phare de l’IMSA, les Daytona Prototypes tireront leur révérence ce weekend avec à la clé de nouveaux titres dans leur escarcelle. Principalement constitué de Corvette DP, le contingent des protos à l’américaine comptait également les Riley DP motorisées tantôt par Ford, HPD, Chevrolet ou BMW au fil des saisons. Héritage de la série Grand-Am lors de la fusion de cette dernière avec feu l’ALMS, les rutilantes Corvette DP sonneront donc une dernière fois la charge avec en toile de fond la bataille pour les titres Teams et Pilotes en WeatherTech qui opposera Action Express Racing avec les #5 et #31 à la #10 du Wayne Taylor Racing, tandis qu’en NAEC, il leur faudra aussi se méfier de la Ligier JSP2 ESM. ESM étant la seule équipe à avoir annoncé un programme en DPi avec Nissan comme motoriste (moteur turbo), nul ne sait encore si les hurlements et borborygmes typiques des V8 Chevrolet feront encore le bonheur des mélomanes en 2017.

© Action Express Racing
© Action Express Racing

Le remplacement des actuelles DP et LMP2 par les nouvelles DPi et LMP2 2017 signifie également les adieux de l’originale DeltaWing, apparue il y a 5 ans déjà par l’entremise du fameux « Garage 56 » des 24 Heures du Mans. Née ouverte, la fusée chère à Don Panoz s’est ensuite couverte d’une bulle qui a ajouté encore à ses airs de navette spatiale. Si elle ne peut se targuer de la moindre victoire, la DeltaWing Coupé s’est régulièrement mise en évidence, faisant parler ses qualités intrinsèques notamment à Daytona en début de saison.

© IMSA
© IMSA

Enfin, revenu aux avant-postes avec sa LMP2 – châssis Lola – en 2016 avec le retour à une motorisation essence, après plusieurs saisons dans l’ombre en raison du manque de compétitivité de son moteur Turbo Diesel, Mazda devrait néanmoins rester dans le giron IMSA en 2017 avec une DPi. Un programme dont les détails devraient être révélés dans un avenir proche.

© Mazda Motorsport
© Mazda Motorsport

Pour l’instant, seules les équipes JDC-Miller Motorsports et Extreme Speed Motorsport ont confirmé un programme Prototypes en 2017.

 

 

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page