Formule 1

Actualité / Intersaison

Nico Rosberg aurait choisi Alonso pour le remplacer

Alors que les présentations des différentes monoplaces 2017 approchent, Nico Rosberg - champion du Monde retraité en titre - s'est exprimé sur le sort dévolu à ce qui aurait dû être son baquet. Si le choix de la firme à l'étoile s'est finalement porté sur Valtteri Bottas, son candidat idéal s'appelle Fernando Alonso.

Avouons-le tout de go, voir Valtteri Bottas arriver chez Mercedes ne fut en aucune manière une surprise. Pour autant, on pourrait presque parler de (demi) déception tant on aurait aimé retrouver aux côtés de Lewis Hamilton un ténor du cerceau.

Un souhait partagé par Nico Rosberg, l’Allemand ne cachant pas qu’il aurait aimé lire le nom de Fernando Alonso sur la carrosserie de la deuxième Mercedes cette saison.

Articles similaires

Alors que Nico Rosberg profite de sa nouvelle retraite de la F1, le champion du monde s’est confié au journal espagnol Marca sur l’identité du pilote qu’il aurait aimé voir le remplacer chez Mercedes. L’Allemand a admis qu’il aurait souhaité voir de nouveau un duel entre Lewis Hamilton et Fernando Alonso, ce qui avait fait tant de ravages chez McLaren en 2007.

« C’est très facile de répondre, maintenant que je suis un spectateur placé de l’autre côté de la barrière. Tout le monde aurait aimé voir Alonso et c’est également le cas en ce qui me concerne car il y aurait eu des étincelles avec Hamilton .»(Nico Rosberg)

Reformer le duo sulfureux de 2007 eut été pour le moins attrayant il est vrai et aurait eu pour mérite d’opposer à matériel égal les deux pilotes régulièrement loués pour être « le meilleur pilote de la Formule 1 actuelle ».

Et le champion du monde 2016 d’étayer son propos : « Ça aurait été bien pour le spectacle, mais ça n’aurait pas fonctionné pour l’équipe. Bottas est rapide et, même si Hamilton a un très haut niveau et est très dur à battre, j’ai prouvé que c’était possible. Je vois d’ailleurs bien Bottas en pole pour la première course en Australie. »

Si l’on comprend la décision de Toto Wolff et du board de Mercedes, qui de toute façon n’avait que très peu de chances de pouvoir débaucher l’Espagnol, on ne peut qu’espérer que le Finlandais, transfuge de Williams, constituera une bonne surprise.

En parlant du management des Flèches d’argent, une bonne partie de la presse a fait ses choux gras de l’énervement de Niki Lauda à l’égard de son « ex-pilote » après la décision de ce dernier de se retirer du Formula One Circus. Si d’aucuns affirmaient qu’une vive tension opposait les deux hommes, Rosberg balaie les spéculations d’un revers de la main : « Mercedes a beaucoup de respect pour moi et j’apprécie cela. Ça a été un peu plus compliqué avec Lauda. Il semblait énervé dans la presse mais il ne l’était pas avec moi. Il m’a félicité en personne et a été d’un très grand soutien après ces trois années passées à travailler ensemble.»

 

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page