Formule 1

Actualité / GP de Chine

Qualifications décevantes pour Haas à Shanghai

Alors que l'on pouvait espérer de belles positions de départ pour les deux pilotes Haas F1, les qualifications ont réservé davantage de déceptions que de satisfactions. Mais le potentiel reste bien présent et la course pourrait redonner le sourire à l'équipe américaine.

Quatorzième chrono de la Q1 en 1’34.942, Magnussen accédait à la Q2 sans trop de problème contrairement à son équipier Grosjean qui échouait au dix-septième rang sans avoir pu faire mieux que 1’35.223. Alors qu’il était en passe d’améliorer sa performance après une premier tour lancé non exempt d’erreurs, le Franco-Suisse était victime du drapeau jaune déployé dans les dernières secondes de la Q1 quand Giovinazzi crachait sa Sauber dans le mur juste avant la ligne de chronométrage.

De nouveau bien en jambes en Q2, Kevin Magnussen ne parvenait pas à faire mieux que le douzième temps, à seulement 74 millièmes d’une place dans le Top 10, significative d’accession à la Q3.

Articles similaires

Pour rappel, la pole est à mettre à l’actif de Lewis Hamilton qui en compte donc 63 désormais. En 1’31.678, le Britannique a établi un nouveau record de la piste, 0.186s plus rapide que la Ferrari de Vettel. Un record qui appartenait auparavant à Michael Schumacher en 1’32.238, un chrono signé en 2004. Pour l’anecdote, la pole 2017 relègue celle de 2016 à 3.724 secondes.

Romain Grosjean : « Le premier tour avait l’air bon en qualifications, puis je suis parti en toupie dans le dernier tour pour une raison qui m’échappe. Nous devons regarder si j’ai été trop brusque avec l’accélérateur en sortie de virage. Le deuxième tour était en fait très bon. Je pouvais viser la dixième place, mais Giovinazzi s’est crashé dans le dernier virage et je n’ai pas pu compléter mon tour. C’est juste un coup de malchance.

Je n’étais pas très content de la voiture ce matin en EL3. Nous avons lutté un peu, mais nous avons réalisé quelques avancées grâce aux changements apportés après la pause de midi. Comme je l’ai dit, la voiture avait le potentiel pour être dixième, donc nous n’étions pas loin d’atteindre la Q3. Tout était bon, mais je n’ai pas pu terminer mon tour.

Demain sera une course longue. Nous savons que la dégradation des pneus aura énormément d’importance sous la pluie, et il devrait pleuvoir. Cela permettrait de repartir d’une feuille blanche. »Kevin Magnussen : « Je suis plutôt ravi. Nous étions à moins d’un dixième de la Q3 et c’est la meilleure qualification que j’ai connu depuis un moment. Je n’ai pas à m’en plaindre. C’est évidemment un peu frustrant de ne pas passer le cap de la Q3 quand on en est aussi proche, mais le tour n’était pas mauvais, donc c’est comme ça. Je pense que la voiture est compétitive, spécialement en conditions de course. C’est une bonne voiture. Si il pleut, nous n’avons aucune idée de ce qui se passera. Nous verrons bien ce qu’il adviendra. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page