C'est sous un vent très soutenu et 28°C que les pilotes ont pris place sur la grille de départ. Le Triple Champion du Monde Lewis Hamilton a signé hier sa 65ème pole, égalant le nombre de pole de son idole "Magic" Senna, et instaurant au passage le nouveau record du circuit Gilles Villeneuve en 1:11.459.

Si Hamilton a pris un bon départ, la RedBull de Verstappen a pris un départ exceptionnel, pour ensuite faire l’extérieur à Vettel, ce qui lui a permis de bondir en deuxième place! Ce dernier a fait la mauvaise opération, car il a été touché par la roue arrière de Max Verstappen sur son aileron avant, et a également dû laisser passer Bottas. Ricciardo a aussi pris un bon envol pour prendre la 5ème position.

La Safety Car a été déployée avant même la moitié du premier tour suite à l’impressionnant accrochage de Massa et Sainz. L’Espagnol a perdu le contrôle de sa Toro Rosso après s’être accroché avec Grosjean avant la première chicane, allant percuter le Brésilien impuissant. Ce fût l’abandon pour Carlos Sainz et Felipe Massa.
Le Français et Wehrlein sont directement passés par les stands, profitant de la neutralisation pour chausser les supertendres et essayer d’aller jusqu’au bout du Grand Prix. Le pilote Haas a également changé l’aileron abîmé dans l’incident.

Au restart, Max Verstappen était en forme, mais il a dû défendre sa place face à la Mercedes #77. Sauvetage à la limite pour Kimi Raïkkönen qui a mis deux roues dans l’herbe, et a du coup laissé passer Sergio Pérez. Hamilton s’est directement employé a créer un écart sur la RedBull du Hollandais, se ménageant un petit matelas.
Sebastian Vettel a été obligé de repasser par les stands dès le 6ème tour pour changer son aileron avant abîmé, et par la même occasion ses pneus. Il a chaussé les gommes supertendres.

Enorme déception pour Max Verstappen, car si le pilote RedBull était en seconde position, il a dû abandonner, rangeant sa RB13 sur le bord de la piste. Un Virtual Safety Car a été mise en place pour dégager la monoplace qui a semble-t-il été victime d’un problème électronique. Ces abandons ont profité à McLaren, qui a vu ses deux MCL32 rentrer momentanément dans les points, Alonso 9ème devant le belge Stoffel Vandoorne.

Le Russe Daniil Kvyat a écopé d’un Drive Throught pour ne pas avoir respecté la procédure derrière la Safety Car pendant le tour de formation. Notre pauvre Vandoorne n’a pu empêcher Magnussen, Stroll, Hulkenberg – tous trois en bagarre assez limite – et Kvyat de le dépasser après la procédure VSC, à cause de sa vitesse en ligne droite très en deçà de ses adversaires. Il est suivi à une seconde par Sebastian Vettel, alors que c’est le statut quo en tête de la course avec Lewis Hamilton largement en tête, devant son équipier.

Kimi Raïkkönen est le premier à être rentré aux stands, et suivi par Daniel Ricciardo au tour suivant. Si le Finlandais a chaussé les supertendres, l’Australien a opté pour les gommes tendres, les plus dures ici. Pendant ce temps, Vettel a continué sa remontée, ayant fait grimper sa SF70H jusqu’en 8ème position.
Le Finlandais Valterri Bottas est passé par les stands au 24ème tour, ressortant 3ème derrière un Esteban Ocon qui a réalisé un très beau début de Grand Prix! Il est le seul avec le leader à ne pas être passé au box au 28ème tour. Il était cependant en train de se faire rattraper par Bottas en pneus neufs.

L’équipier d’Ocon, le Mexicain Pérez, est bloqué derrière Daniel Ricciardo en 5ème place, les pneus tendres de ce dernier ne semblant pas très bien fonctionner. Kevin Magnussen a reçu une pénalité de 5 secondes, car il a effectué un dépassement sous Virtual Safety Car. Le milieu de peloton est très animé, les dépassant se succédant entre les Haas, les Renault, la Toro Rosso de Kvyat et la Williams de Stroll.

Ocon et Hamilton ont effectué leur ravitaillement au 33ème tour, le Britannique gardant la tête de la course pour 9 secondes alors que le Français a rétrogradé en 6ème place, entre les deux Ferrari. Cela s’est resserré de la 3ème à la 7ème place, Ricciardo voyant revenir dans ses rétroviseurs Pérez, Raïkkönnen, Ocon – en train de réduire l’écart avec le Finlandais – et Vettel. Kimi Raïkkönen a tenté une stratégie décalée, en rentrant une seconde fois aux stands pour chausser des ultratendres. Il est donc ressorti derrière son équipier, qui est revenu très fort sur les deux Force India devant lui.

Stoffel Vandoorne a encore vécu une course difficile, plongeant progressivement dans le classement. Au 48ème tour le Belge était 16ème, mais sans avoir changé ses pneus depuis le départ. Pendant ce temps, Vettel a tenté le même pari que son équipier en rentrant chausser des ultratendres, pour ne pas devoir dépasser les deux monoplaces indiennes en pneus usagés. Il est sorti des stands en 7ème position, à 6 secondes de Raïkkönnen. Devant ce dernier, les Force India étant l’une derrière l’autre, il a été demandé à Pérez de laisser passer Ocon qui semblait clairement plus rapide que son équipier, avec des gommes plus fraîches. Ce dernier n’a pas voulu obtempérer, négociant avec son ingénieur: Force India estimant qu’il était urgeant de doubler Ricciardo juste devant, avant que les Ferrari ne reviennent avec leurs gommes neuves.

Le week-end noir de Toro Rosso a continué avec Kvyat, car le Russe a d’abord eu un problème au moment de changer les pneus, avant de devoir abandonner suite à un souci moteur.

Kimi Raïkkönen a tiré tout droit à la dernière chicane, permettant à son équipier de le dépasser sans devoir créer une éventuelle polémique. Le pilote Ferrari a été victime de problèmes de freins, perdant d’un seul coup beaucoup de temps. Il a tenté de régler les soucis en changeant les réglages de sa monoplace. Au même moment, le leader du championnat est revenu à pleine vitesse sur les deux Force India, Ocon étant toujours bouché par son équipier. Malheureusement pour ce dernier, l’Allemand a profité de la bagarre devant lui pour tenter un dépassement osé, forçant le Français à tirer tout droit au premier virage.

Le pilote Ferrari était à la limite, car il a tiré tout droit peu après. Il n’a cependant pas laissé repasser Ocon derrière lui. Vettel n’a ensuite pas traîné à dépasser Pérez pour se placer en 4ème position, un beau résultat après un début de course chaotique. Pendant ce temps, les week-ends se suivent et se ressemblent pour Alonso, son moteur Honda ayant rendu l’âme… L’Espagnol est ensuite monté dans la tribune la plus proche, toujours casqué, pour lancer ses gants au public.

Lewis Hamilton signe donc une impressionnante victoire, 10 ans après son premier succès en F1, sur le circuit Gilles Villeneuve également. Il devance son équipier Valterri Bottas, qui n’a jamais été en mesure de se rapprocher, et Daniel Ricciardo, surprise du podium, qui a gardé sa troisième place grâce à la bagarre interne des pilotes Force India.
Vettel garde la tête du championnat mais pour seulement 12 points, alors que Mercedes Petronas AMG repasse devant la Scuderia Ferrari avec 8 points d’avance.

A noter les premiers points de Lance Stroll, qui termine 9ème devant son public, alors que Stoffel Vandoorne échoue en 14ème et avant-dernière position…

Pensez à nous suivre sur Facebook et à vous abonner à notre newsletter !

Article précédentMikkelsen à la place de Meeke prochainement !
Article suivantEssai : BMW M760Li xDrive