Formule 1

Actualité / null

Toto Wolff : Une saison plus dure que les précédentes

Pour Toto Wolff, 2017 aura été une saison plus dure à gérer que les précédentes, même si elle est saluée par un quatrième titre consécutif chez les Constructeurs et de même du côté des Pilotes, avant le terme du championnat dans les deux cas. Mais pour l'Autrichien, les défis furent plus nombreux à relever, entre une opposition plus virulente, une monoplace plus capricieuse et un duo de pilotes inédit.

Et le patron de Mercedes de déclarer :  » Cette saison a été la plus dure à gérer. Cela s’explique par le fait que Ferrari a haussé la barre et que Red Bull est venue s’insérer dans la partie. En tant qu’équipe, on veut toujours se retrouver dans une position confortable où le titre se joue entre ses deux pilotes. Ce n’est jamais facile de gérer la rivalité interne, mais c’est bien plus simple que d’affronter les difficultés auxquelles on a dû faire face cette année. « 

En cinq années passées à Brackley, Lewis Hamilton est passé du statut de « simple » champion du Monde à celui d’égal d’Alain Prost et Sebastian Vettel. Trois couronnes supplémentaires agrémentées d’un titre de vice-champion en 2016, seulement battu par son équipier Rosberg. Mais surtout cinq saisons au long desquelles Toto Wolff a vu évoluer son pilote star, qui n’a jamais cessé d’élever son niveau :  » Cela fait cinq ans que je travaille avec Lewis et je ne l’avais encore jamais vu évoluer à un tel niveau. Son rythme en course a été spectaculaire. Il comprend les pneus et les capacités de la voiture qui s’est révélée parfois difficile à piloter. Je n’avais encore jamais vu un tel niveau de performances. Après un moment difficile à Abou Dhabi l’an dernier, nous avons passé une longue soirée dans ma cuisine et il a pu me confier toutes ses frustrations et les problèmes qui avaient émergé ces dernières années. Nous avons tous les deux le sens de la reconnaissance et je crois que c’est ce qui a fait évoluer la relation. Il est revenu de la trêve hivernale avec un immense état d’esprit. Il est devenu plus fort au fil de l’année. La relation avec Valtteri a également été un facteur important. Il y a un grand état d’esprit dans l’équipe. « 

Articles similaires

Revenant sur le fait que la W08 s’était parfois révélée difficile à dompter, Wolff n’en reste pas moins conscient que, globalement, la Flèche d’argent 2017 restait l’arme à battre. Pas question donc de tout chambouler ou de remettre tout en question quant à la conception de la future W09 :  » Nous comptons conserver les caractéristiques de la « diva » en éliminant les points qui nous ont causé des ennuis. De nombreuses écuries ont eu du mal à comprendre les nouvelles voitures et les pneus, pourquoi ça fonctionnait un jour et pas un autre. Si l’on regarde les statistiques des qualifications et des courses, la W08 a été la voiture la plus rapide avec le pilote le plus rapide. Mais nous avons des variations tout au long de la saison et nous avons vécu des courses où nous étions en difficulté. Nous en avons assez bien identifié la cause. Nous devons désormais optimiser le package pour l’an prochain. »

S'abonner
Afficher plus
Bouton retour en haut de la page