Le premier tiers de la course a été marqué par l'énorme crash de Tincknell dans le Raidillon peu après l'heure de course et par la bataille épique en LMP2. En tête la Toyota #7 n'est pas au dessus du lot mais pas inquiétée non plus.

  • LMP1 : Toyota domine et remonte
Audran Lernoux

Départ très différent pour les deux Toyota TS050 puisque la #8 partait de la pole position quand la #7 partira après que la dernière voiture du peloton ait terminé son premier tour. Un tour et demi à rattraper sur la tête donc. Mais elle n’était pas « aidée » par la safety car dès le premier tour suite à la sortie d’un LMGTE-Am.

Si la Rebellion #1 parvenait à titiller la Toyota #8 dans les premiers tours après la relance, elle devait ensuite laisser cette dernière prendre quelques longueurs d’avance, le troisième rang étant occupé par la seconde R13. Le spectacle venait surtout de la bagarre entre la BR1 #17 de Sarrazin et l’Enso CLM P1/01 de Dillmann.

La Toyota de tête s’arrêtait après seulement 39 minutes de course, ne laissant pas la première place à la Rebellion #1 de Lotterer qui rentrait dans la foulée au même titre que la voiture soeur #3. By Kolles faisait de même. C’était donc la SMP Racing BR1 qui menait.

Les deux Toyota repassaient par les stands sous régime de safety car lors de la deuxième neutralisation, suite au crash de la Ford #67. À la relance, les Toyota faisaient le show en dépassant les GTE, n’hésitant pas à faire du hors piste pour passer.

Class. Gén.NuméroVoitureTeamTours

1

8

Toyota TS050 HybridToyota Gazoo Racing 52

2

1

Rebellion R13

Rebellion Racing

52

3

3

Rebellion R13Rebellion Racing 52
  • LMP2 : G-Drive au forceps
Audran Lernoux

Face à ses « jumelles » Oreca 07, l’Alpine A470 se présentait parmi les favorites mais devait laisser l’Oreca G-Drive prendre la tête devant les deux autres 07 du Jackie Chan DC Racing qui encadraient la Dallara P217 du Racing Team Nederlands. Cette dernière prenait même la deuxième place au restart au prix d’un très beau freinage aux Combes. Elle rééditait la manoeuvre au tour suivant pour s’emparer des commandes de la catégorie, Giedo Vand Der Garde étant clairement l’homme le plus rapide en piste en LMP2.

En difficulté, l’Alpine écopait d’une pénalité qui la retardera encore, suite au non respect des consignes de départ. Mais l’équipe Signatech profitait parfaitement des incidents de course pour se hisser au troisième rang après deux heures d’épreuve.

Class. Gén.NuméroVoitureTeamTours
 7 26Oreca 07-GibsonG-Drive Racing 50
 9 37Oreca 07-GibsonJackie Chan DC Racing 50
 10 36Alpine A470Signatech Alpine 50
  • LMGTE-Pro : Ford emmène la meute
Audran Lernoux

Dès la Source, la Ford #66 sortait large et voyait une Porsche la dépasser, offrant un Top 4 Ford-Porsche-Ford-Porsche, suivi de la BMW #82, des Ferrari AF Corse #51 et #71 et de la seconde M8 GTE #81, les deux Aston Martin Vantage GTE fermant la marche.

Le quatuor de tête était regroupé en moins de 2 secondes et bénéficiait d’un matelas de plusieurs secondes sur la BMW #82 poursuivante. Si les deux M8 et les deux 488 GTE EVO se tiraient la bourre, les nouvelles Vantage GTE évoluaient en formation… à bonne distance en fond de catégorie. Aston Martin Racing jouerait-il déjà à son jeu favori du bluff BoP.

Ford était le premier à passer par les stands avec la #67 et la #66 après près d’une de course, changeant de gommes, repartant dans le sillage des Aston Martin. Porsche imitait l’ovale bleu un tour plus tard, procédant même à un changement de pilote pour la #91.

Impressionnantes, les Ford prenaient le dessus sur les Aston Martin et rattrapaient déjà la BMW #81 qui n’avait pas encore ravitaillé. La bavaroise se fendait de son premier arrêt après 1h03 de course. Gros crash pour la Ford #67, Tincknell subissant un problème technique à l’arrière gauche et la GT fonçait droit dans le mur de pneus dans le Raidillon. Voiture détruite à l’avant, mais le pilote sortait indemne.

Marqué pas de chance pour la BMW #81 restait bloquée à la sortie des stands et perdait un demi tour.

Class. Gén.NuméroVoitureTeamTours

15

91

Porsche 911 RSRPorsche GT Team 48
 16

66

Ford GTFord Chip Ganassi Racing Team UK 48
 17

92

Porsche 911 RSRPorsche GT Team 48
  • LMGTE-Am : Aston Martin plus malin
Audran Lernoux

Coup de théâtre dès l’entame de la course quand la Ferrari #70 MR Racing était envoyée en toupie aux Combes par une autre 488 GTE, la Spirit of Race #54, obligeant la Porsche #86 Gulf Team UK à sortie dans l’herbe, la 911 RSR bleue et orange glissant inexorablement dans le mur de pneus provoquant une première neutralisation.

En tête, un trio s’isolait avec la Porsche Dempsey-Proton Racing #77 devant l’Aston Martin #98 et la 911 RSR #56 Team Project 1. La V8 Vantage prenait la première place au prix d’un dépassement par l’extérieur dans Blanchimont et creusait l’écart, profitant du trafic.

Victime de la deuxième sortie de la voiture de sécurité, la Ferrari du Clearwater Racing perdait un demi-tour devant attendre le passage de la safety car pour sortir de la voie des stands. C’est TF Sport qui tirait le meilleur profit sur le plan stratégique, s’emparant de la tête, alors que la Porsche #88 sortait au pif-paf des Fagnes juste après le passage des deux heures. La voiture soeur perdait du temps lors de son ravitaillement alors qu’elle était troisième.

Class. Gén.NuméroVoitureTeamTours
 23 90Aston Martin V8 Vantage GTE TF Sport 47
 24 98Aston Martin V8 Vantage GTEAston Martin Racing 47
 25 77Porsche 911 RSRDempsey-Proton Racing 47